Pronostics foot: 5 règles à respecter pour les gagner !

ParDavid Tennerel

Pronostics foot: 5 règles à respecter pour les gagner !

Gagner ses pronostics foot s’avère souvent assez compliqué sur le long terme. En effet, les bookmakers ayant beaucoup d’informations et de statistiques à leur disposition sur le football, ils réussissent à coter les matchs de foot relativement bien ce qui signifie qu’ils estiment plutôt bien les chances de gagner des équipes et ajustent les côtes en conséquence. Il est donc difficile de trouver des values bet et de faire de bons pronostics foot mais pas impossible.

Suite à quelques discussions avec des tipsters mais aussi grâce à des recherches personnelles, je pense qu’il est important de mettre en place une routine de travail lorsque l’on souhaite réussir ses pronostics foot. A quoi ressemble cette routine ?

 

1- Réussir ses pronostics foot commence par rassembler l’information

pronostics foot

La première étape pour réussir ses pronostics foot est de glaner un maximum d’information sur le sport, le championnat et les équipes sur lesquelles on s’apprête à faire une analyse. Cela correspond concrètement à se tenir au courant de tout ce qui touche notre paris potentiel. Cela peut être une information sur un joueur blessé, suspendu ou laissé sur le banc par l’entraîneur. Cela nécessite de regarder les compositions d’équipe afin de connaitre avec précision les forces en présences. L’information est le socle de base de la réussite de vos pronostics foot. 

Par exemple, si le PSG a comme composition son équipe type, ils ont beaucoup plus de chance de gagner que si l’entraîneur met en place une équipe bis avec de nombreux joueurs habituellement remplaçants.

Les informations peuvent être récupérées dans la presse comme le journal « l’équipe » mais aussi sur les réseaux sociaux. Il est possible sur ces derniers notamment twitter, de suivre les dernières infos des équipes et des joueurs. Il est également possible d’avoir des infos sur les sites officiels des équipes.

L’information comprend également toutes les données statistiques sur les équipes et les championnat. Le site de statistiques que j’utilise est soccerstats.com. Même si il en existe d’autre, celui-ci est un site très complet.

 

2- Trier l’information et retenir l’important

pronostics foot

C’est l’une des étapes les plus importante pour faire des pronostics foot gagnants. En effet, cette étape est l’une des clés de la réussite puisqu’il faut trier les informations que l’on a récupéré à l’étape 1 mais il faut maintenant ne retenir que celles que l’on considère avoir un impact sur le futur match. C’est très subjectif et il est souvent nécessaire d’avoir de l’expérience pour comprendre quels sont les paramètres qui vont influencer le résultat de la rencontre future.

Pour vous donner un exemple de la difficulté que cela peut être: si une équipe perd un match par un score très lourd (c’est l’information), doit-on considérer qu’elle a plus de chance de gagner son prochain match car on pense qu’elle va réagir mentalement suite à sa grosse défaite ou doit-on considérer qu’elle a moins de chance de gagner car elle va être marquée psychologiquement et qu’elle n’a plus aucune confiance. C’est là la difficulté, c’est à dire qu’une même information (ici le score du dernier match) peut être interprétée de deux manières totalement opposées.

Retenir ce qui vous semble important et l’interprétation que vous en faite fera de vous par la suite un bon pronostiqueurs ou non et sera la clé pour réussir vos pronostics foot.

 

3- Déterminer les pourcentages de chance de gagner des deux équipes

pronostics foot

Arrivé à cette étape, l’objectif est de déterminer avec une certaine précision les pourcentages de chance de gagner des deux équipes du match que l’on analyse. Cela est aussi une étape assez délicate où de nombreuses erreurs sont faites puisqu’il faut transformer notre argumentation de l’étape précédente en chiffres précis.

Il n’existe malheureusement aucune méthodologie précise sur ce point, ni aucune règle à suivre. Il faut beaucoup d’expérience pour réussir à déterminer ces pourcentages de manière précise.

Par exemple l’objectif peut être de dire ici avec précision:

  • équipe A: 50% de chance de gagner
  • match nul 30% de chance
  • équipe B: 20% de chance de gagner

 

4- Déterminer si il y a un value bet

pronostic football

Le plus compliqué est maintenant derrière nous. Cette étape est relativement simple puisqu’il suffit de transformer nos pourcentages en côte minimale à jouer et de regarder sur les bookmakers à combien ils cotent le match. Pour transformer un pourcentage de chance de gagner d’une équipe en côte minimum à jouer, il suffit de diviser 1 par le pourcentage.

Par exemple, si notre analyse nous donne précédemment:

  • équipe A: 50% de chance de gagner
  • match nul 30% de chance
  • équipe B: 20% de chance de gagner

alors les côtes minimum à jouer seraient de:

  • équipe A= 1/0.50 =
  • Match nul = 1/0.30 = 3.33
  • Equipe B = 1/0.20 = 5

Ainsi, dans notre exemple il faudrait jouer la victoire de l’équipe A si la côte est supérieure à 2, jouer le match nul si la côte est supérieure à 3.33 et jouer la victoire de l’équipe B si la côte est supérieur à 5. En choisissant des côtes values on s’assure de gagner sur le long terme et ainsi de faire de bons pronostics foot qui nous rapporteront de l’argent sur le long terme.

Dans cet exemple, si les bookmakers proposent la victoire de l’équipe A à une côte de 2.3 alors il faudra jouer sur cette équipe. En revanche si l’équipe A est cotée à 1.5 et que l’équipe 2 est elle cotée à 8 alors dans ce cas il faudra jouer sur l’équipe 2. A nous de déterminer ou se situe le value bet en fonction de notre analyse.

 

5- Augmenter le ROI de vos pronostics foot en comparant les côtes des bookmakers

pronos foot

C’est la dernière étape après avoir trouvé notre value bet et elle consiste tout simplement à comparer les côtes des bookmakers afin de parier sur celle qui est la plus haute. Cela peut ne pas sembler important mais ça peut faire une différence non négligeable en terme d’unité gagnées et de ROI (retour sur investissement) à la fin d’une saison.

Des outils efficaces existent pour comparer les côtes sur les books .com comme oddschecker.com ou encore sur le .fr avec comparateur-de-cotes.fr. Cela vous aidera à améliorer vos pronostics foot.

 

Conclusion

Je vous ai présenté la routine d’analyse à adopter afin de réussir au mieux vos pronostics foot. Néanmoins, vous ne saurez pas si vous êtes un gagnant sur le long terme avec vos pronostics foot avant d’avoir réalisé plusieurs centaines de paris (au moins 400) qui vous permettront de calculer un retour sur investissement précis sur vos analyses.

Il est important de comprendre que faire ses propres analyses sur le football et être gagnant sur le long terme avec ses pronostics foot relève de la vraie performance. Même si il est possible d’y arriver, il faut beaucoup de temps et pas mal d’expérience. De mon côté je considère cela comme un vrai métier à part entière. 

Pour ceux qui n’ont pas beaucoup de temps ou qui n’ont pas d’énergie à consacrer à ces analyses mais qui souhaitent quand même gagner de l’argent aux paris sportifs, vous pouvez faire du suivi de tipster (c’est ce que je fais personnellement et cela fonctionne très bien). Le principe est de suivre les pronostics d’un spécialiste d’un sport (pronostics foot ou d’un autre sport). C’est lui qui analyse les matchs et il vous envoie par mail les pronos à miser. Simple et souvent efficace à condition que les tipsters soient bien choisis. Vous pouvez en savoir plus sur le suivi de tipster ici

 

A très vite

David

 

À propos de l’auteur

David Tennerel administrator

Laisser un commentaire