Pourquoi je ne joue pas de grosses cotes ?

ParDavid Tennerel

Pourquoi je ne joue pas de grosses cotes ?

Bonjour à tous,

nouvelle vidéo pour le blog parieur-pro.fr. Aujourd’hui je vais traiter le sujet suivant: pourquoi vous ne devez pas jouer de grosses cotes.

Ca va rejoindre beaucoup une vidéo que j’avais sortie il y a pas mal de temps sur les petites cotes. Il y a un certain nombre d’éléments qui vont être en lien. J’avais expliqué dans une vidéo précédente pourquoi j’étais un adepte des petites cotes et là je vais expliquer dans cette vidéo pourquoi je ne joue quasiment jamais de grosses cotes. 

Il y a 2 raisons principales à ça. 

La première raison c’est l’effet de longshot bias. C’est à dire que la plupart des parieurs adore des grosses cotes car elles donnent l’impression de pouvoir gagner de l’argent facilement et d’être rentable plus facilement qu’en jouant une petite cote. En jouant une grosse cote à 8 ou 10 contre 1 évidemment si on gagne notre mise va être multipliée par 10 et donc on va avoir l’impression qu’il ne faut pas un gros taux de réussite pour réussir à générer des gains sur le long terme. Tout ça va faire que l’intuition des parieurs va être de jouer plutôt sur des grosses cotes plutôt que sur les petites cotes parce qu’ils ont cette sensation de pouvoir gagner plus d’argent. Les bookmakers s’adaptent à ce phénomène et c’est ce que l’on appelle le longshot bias. Le principe c’est qu’ils vont volontairement abaisser les grosses cotes et augmenter les petites cotes pour garder un TRJ correct ils sont obligés d’augmenter les petites côtes. Je l’explique notamment dans la vidéo sur les petites côtes. Je vous mettrai le lien dans la description de cette vidéo (https://parieur-pro.fr//pourquoi-est-ce-que-jouer-des-petites-cotes-me-rapporte-de-largent).

Donc, ils vont abaisser volontairement les grosses cotes ce qui fait que de manière générale il y a beaucoup moins de value bet sur les grosses cotes que sur les petites cotes. On sait que pour générer des gains aux paris sportifs, il faut jouer des values bets à savoir une cote mal ajustée par le bookmaker par rapport à ce qu’elle devrait être normalement. Du coup, c’est l’effet inverse, sur les grosses cotes, les bookmakers vont les abaisser volontairement puisque les parieurs ont tendance à plus les jouer. Conclusion, les bookmakers gagnent beaucoup d’argent sur ces grosses cotes tandis que de l’autre côté, les parieurs vont en perdre beaucoup. Ceci ne veut pas dire que l’on ne trouve jamais de value bet sur les grosses cotes, évidemment, il y a certaines grosses cotes qui sont values. 

La deuxième raison c’est que les grosses cotes entraînent une part de chance, de variance qui est très importante. En effet, jouer des grosses cotes va entraîner de très longues séries sans gain et avec beaucoup de perte. 

Prenons une exemple disproportionné pour vous aider à comprendre. C’est comme si on jouait au loto, on avait 1 chance sur 1 million de gagner et bien soit on va gagner le gros lot soit on va perdre encore et encore. Pour atteindre le ROI théorique qu’on devrait avoir sur le long terme, l’exemple du loto étant donné que c’est 1 chance sur des millions de gagner, il faudrait des milliards de tirages pour avoir son ROI théorique.

Mais dans les paris sportifs, ça va être un peu la même chose, plus les cotes moyennes jouées vont être hautes, plus il faudra de paris pour atteindre un ROI théorique que vous devriez avoir plus rapidement avec des cotes plus petites. Donc en gros, une variance beaucoup plus importante. Pendant une période vous allez gagner beaucoup d’argent  puis pendant une autre période vous allez avoir de très grosses pertes donc en gros vos résultats aux paris sportifs, même si vous jouez des values bets, va être des montagnes russes. Vous allez beaucoup gagner, beaucoup perdre, beaucoup gagner à nouveau puis beaucoup perdre et c’est quelque chose de difficile à vivre quand on veut faire des paris sportifs un investissement sérieux et gagner de l’argent sur le long terme.

Personnellement, je suis beaucoup plus adepte des petites cotes tout simplement car il n’y aura pas de grosses montagnes quand on gagne de l’argent mais on aura pas non plus de grand gouffre quand on va perdre de l’argent. Une courbe de résultat pour un parieur gagnant qui joue des grosses cotes, ça va faire de très grosses montagnes. La courbe va monter mais avec des grosses montagnes. Par contre, un parieur gagnant avec des petites cotes aura une courbe avec des petites fluctuations mais va monter de manière beaucoup plus linéaire et c’est ce que l’on recherche quand on veut faire des paris sportifs un investissement. Effectivement, quand on veut vivre des paris sportifs, on préfère avoir des petits gains réguliers plutôt que des gros gains et des grosses pertes qui vont être plus difficiles à vivre.

Voilà les 2 principales raisons pour lesquelles je vous déconseille d’une manière générale de jouer des grosses cotes. A savoir déjà qu’il y a beaucoup moins de value bet sur les grosses cotes et en plus de ça, c’est plus difficile à vivre mentalement et même pour la bankroll d’avoir de gros gains et de grosses pertes.

Voilà pour cette vidéo, de mon côté je vous retrouve sur le blog parieur-pro.fr ou sur l’espace privé

 

David 

À propos de l’auteur

David Tennerel administrator