Pourquoi il n’est pas facile de suivre des tipsters

ParDavid Tennerel

Pourquoi il n’est pas facile de suivre des tipsters

Bonjour à tous, nouvelle vidéo pour le blog parieur-pro.fr où je vais traiter la question suivante: pourquoi ce n’est pas facile de suivre des tipsters.

 

Peut-être que vous le savez ou non mais ma principale méthode pour faire des gains aux paris sportifs est de suivre des tipsters. Il s’agit d’experts dans un sport en particulier qui vont détecter des erreurs de cotation chez les bookmakers. En jouant sur ces erreurs de cotation, que l’on appelle des values bets, on va mathématiquement générer des gains sur le long terme. 

Lorsque je veux suivre un tipster, il va y avoir plusieurs phases. 

La première phase, c’est que je vais analyser le bilan du tipster, je vais analyser son historique de pari, toutes les données qu’il y a dedans et je vais déterminer si potentiellement c’est un bon ou un mauvais tipster. Une fois que cette première phase est faite, il n’y a plus qu’à suivre le tipster, les pronostics du tipster et générer des gains. 

Dans la réalité, on s’aperçoit que ce n’est pas aussi simple que ça. 

La deuxième phase est une phase de test. A savoir que je ne vais jamais suivre un tipster avec des grosses mises seulement après avoir analysé son bilan. Je vais d’abord le tester pendant plusieurs mois et voir ce que ça donne et le sentiment que je peux avoir sur ce tipster. Et, je me suis aperçu, avec la masse de tipsters que j’ai pu tester durant ces 4 dernières années, que je n’étais pas gagnant avec tout cet historique de tipsters que j’avais testés. Ça me fait penser que ce n’est pas facile en soit de suivre des tipsters. Ça veut dire que ça ne suffit pas de choisir des tipsters juste avec leur bilan et de les suivre pour générer des gains. On le voit bien avec la masse de tipsters que j’ai suivis, j’étais perdant et pourtant je les avais très bien sélectionnés avant. Finalement, seul 1 tipster sur 10 a intégré mon catalogue de bons tipsters ce qui montre que suivre des tipsters est un vrai travail à savoir qu’il y a une phase de présélection grâce au bilan pour ne garder que les meilleurs tipsters puis ensuite une sélection de cette sélection on pourrait dire en ayant testé les tipsters. Donc autant je suis gagnant avec mon catalogue de bons tipsters, autant je ne l’ai jamais été et je ne le suis toujours pas avec mon catalogue de tipsters en test. 

 

Donc en soit, suivre des tipsters ce n’est pas quelque chose de facile. J’aurais même pu intituler cet article «choisir des tipsters n’est pas quelque chose de facile», dans le sens où ça demande un gros travail de test et ce travail est très important car je vais me rendre compte de plein de choses sur ce tipster. Par exemple, ce que j’aime bien faire quand je teste un tipster sur plusieurs mois, c’est d’attendre de voir comment il va réagir en période de bad run. Une période de bad run est une période de perte durant laquelle il va perdre de l’argent par exemple pendant plusieurs semaines pas forcément de mauvais pronostics mais en tout cas la chance qui n’aura pas été de son côté. Je me suis aperçu que des tipsters pourtant bons à la base, en tout cas que leur bilan montrait qu’ils pouvaient être bons, pouvaient perdre les pédales lorsqu’ils traversent une période de bad run. Quand je m’aperçois que ces tipsters commencent à jouer n’importe comment, qu’ils commencent à jouer beaucoup plus de pronostics qu’ils ne devraient ou qu’ils ne jouaient par le passé ou alors qu’ils vont envoyer de plus grosses mises durant une période pendant laquelle ils perdent, je me rend compte que ces tipsters ne sont pas fiables sur le long terme. C’est un élément parmi tant d’autres qu’on ne peut pas déterminer juste avec un bilan, il va falloir vraiment suivre le tipster pour voir la manière dont il travaille, dont il joue, et pouvoir déterminer si on peut avoir une confiance assez grande pour pouvoir le suivre en grosses mises. 

Voilà la raison principale pour laquelle suivre des tipsters n’est pas en soit facile, c’est qu’il ne suffit pas de choisir un tipster et de le suivre pour gagner de l’argent. Il va falloir le choisir, le tester durant plusieurs mois et ensuite seulement le passer dans ses bons tipsters et enfin pouvoir générer des gains avec ce tipster. C’est vraiment un travail que je vous conseille de faire et de ne pas juste suivre des tipsters en grosses mises juste en les ayant choisis grâce à leurs statistiques. J’ai plusieurs milliers de pronostics sur mes tipsters en test et je les avais pourtant bien sélectionnés et je n’ai jamais été gagnant avec ces pronostics. Je me répète mais j’insiste vraiment là dessus, je vous invite vraiment à faire ce travail.

 

Dans l’espace privé, on fait aussi ce travail, je fais ce travail que je partage dans l’espace privé mais c’est clairement un travail que vous pouvez faire vous même aussi, ça demande juste un peu de temps, un peu de travail et un certain investissement puisque évidemment, les tipsters que l’on teste, on doit les rémunérer si ce sont des tipsters payants même si on ne les suit pas en grosses mises. Clairement, il vaut mieux les rémunérer, les suivre en petits mises pour les tester et ne pas perdre de grosses sommes comme ça aurait été le cas si j’avais suivi tous les tipsters que j’avais choisis sur papier en grosses mises directement. 

Voilà pour cette vidéo, de mon côté je vous retrouve sur le blog parieur-pro.fr ou sur l’espace privé

 

David 

 

À propos de l’auteur

David Tennerel administrator