Passer du poker aux paris sportifs (joueur pro), avec Luigi

ParDavid Tennerel

Passer du poker aux paris sportifs (joueur pro), avec Luigi

David: Salut à tous c’est David pour le blog et je suis avec Luigi dans cette vidéo. Salut Luigi !

Luigi: Salut David, ça fait plaisir cette petite vidéo !

David: Oui ça faisait longtemps que l’on voulait faire une vidéo ensemble donc aujourd’hui on avait envie de faire cette première vidéo et peut être la première d’une série (peut être une de temps en temps sur les paris sportifs). Nous Luigi on vient du poker et du coup cette première vidéo on voulait discuter un peu de la transition poker / paris sportifs car il y a beaucoup de joueurs de poker qui font cette transition vers les paris et ça serait bien de voir ensemble pourquoi les joueurs de pokers vont vers les paris et les avantages lorsque l’on a été joueur de poker d’aller vers les paris justement

Luigi: Il y a beaucoup de gens qui se posent la question puisque les paris sportifs se démocratisent vraiment et on commence à entendre parler de parieurs qui battent la part de hasard sur les bookmakers et il y a beaucoup de joueurs de poker qui ont une bonne bankroll et qui commencent à s’intéresser aux paris sportifs pour faire des placements.

David: On peut revenir sur notre parcours dans le poker Luigi. Je sais que tu joues encore de ton côté.

Luigi: Oui cela fait 8 ans que je joue au poker et que je suis gagnant. Je suis joueur de cash game essentiellement même si j’ai fait 10 000 tournois où je suis également gagnant. Comme certains joueurs de poker je me suis dit pourquoi pas les paris sportifs. J’ai contacté les bonnes personnes et cela s’est bien passé pour moi et j’ai gagné beaucoup de temps à contacter un « coach dans les paris ».

David: Ok donc aujourd’hui tu es à la fois joueur de poker pro et à la fois tu fais des paris sportifs ?

Luigi: C’est ça ! Je suis plus encore dans le poker pour l’instant mais je suis en train de migrer.

David: De mon côté j’ai été joueur de poker pro pendant plusieurs années (NL 50, 100 et 200).  En cash game aussi et moi pour le coup je vivais du poker mais je sentais que ça allait être compliqué de bien en vivre sur le long terme et les paris sportifs me semblaient plus propices pour gagner plus d’argent et sur le long terme.

A un moment donné j’avais l’impression de perdre mon temps de jouer au poker en me disant que ça allait être compliqué de monter plus haut pour très bien en vivre. Pourquoi aujourd’hui donc les joueurs de poker ont tendance à switcher vers les paris ? Qu’est-ce que tu en penses Luigi ?

Luigi: A quel moment c’est judicieux de faire la transition ? Je pense qu’à partir de la NL200 d’aujourd’hui c’est très compliqué d’être gagnant. Ceux qui gagnent aux limites d’en dessous ça peut être judicieux de swittcher vers les paris parce qu’ils n’auront pas à mettre des heures de travail tous les jours à apprendre le poker et prendre des coachings pour seulement essayer de battre la NL200. Seul ces joueurs là pourtant arriveront à faire des mois à cinq chiffres. J’ai pas envie de passer ma vie à apprendre alors que rien n’est sûr derrière d’autant que les joueurs de poker de 200+ sont vraiment d’excellents joueurs aujourd’hui et qu’il sera difficile de les battre.

Dans un cas comme ça il est judicieux pour moi de mettre ses gains du poker pour les investir dans les paris sportifs qui demanderont moins de temps et il sera plus facile de gérer.

David: Pour les gens qui ne connaissent pas le monde du poker, ce qu’il faut expliquer c’est que le niveau du poker a énormément augmenté sur les 10 dernières années. Cela veut dire qu’aujourd’hui quelqu’un qui est en NL50 ou NL100, il joue le niveau d’un joueur de poker qui était peut être en NL1000 ou NL2000 il y a 10 ans. Quand on regarde en effet les vidéos des joueurs de poker pro qui jouent en NL2000 il y a 10 ans, ils faisaient des stratégies que l’on connait très bien aujourd’hui et ce sont même des stratégies qui sont complètements contrés par de nouvelles stratégies.

Luigi: En effet, ces mooves là ont été contré et ça prouve que ça a été très très loin. A cette époque un mauvais mois pour un joueur pro c’était 4000 ou 5000 euros de gains par mois.

David: Oui il y a vraiment des joueurs pro qui se sont gavés car ils sont arrivés au bon moment et aujourd’hui la différence c’est que beaucoup de sites de coaching de poker sont sortis, beaucoup de monde s’est mis à apprendre ce jeu et aujourd’hui les joueurs en face savent jouer aussi et dans ce cas on gagne forcément beaucoup moins d’argent car l’avantage sur eux est moins important.

Le niveau du poker aujourd’hui est donc plus élevé et il est difficile de bien en vivre alors qu’aux paris c’est un peu l’inverse puisque le plus difficile c’est de devenir gagnant sur le long terme mais une fois que l’on est gagnant sur des milliers de paris, pour gagner plus d’argent il suffit de miser plus. C’est toute la différence, pour gagner plus on ne va pas se retrouver à jouer contre des joueurs ou des bookmakers plus fort. On joue toujours contre les mêmes books et c’est juste une question de bankroll. Alors certes les books ont des limites de mise et pour les atteindre ils faut déjà une très grosse bankroll et à ce niveau cela signifie qu’on vit déjà des paris sportifs et même très bien.

Luigi: Les limites sur du sport de masse c’est au moins 5000€. Si 1% de BK c’est 5000€, cela signifie 500 000€ de bankroll donc dans ce cas on peut même investir ailleurs en plus. Le gros avantage aussi c’est que vous arrivez dans les paris sportifs, vous rencontrez quelqu’un de compétent comme David, vous comprenez vite comment cela fonctionne et vous faites bien les choses.

Et quand on compare le travail qu’il y a à fournir entre le poker et les paris là encore il n’y a pas photo. Au poker vous devez passer des heures à apprendre le jeux pour rester au niveau, jouer des heures et des heures sur les tables alors qu’aux paris sportifs il suffit de bêtement suivre de bons tipsters avec une bonne gestion de bankroll et une bonne gestion mentale tout simplement.

David: De mon expérience j’aurais tendance à dire pourtant que c’est quand même plus dur de devenir gagnant aux paris sportifs qu’au poker. J’ai plus travailler pour gagner de l’argent aux paris sportifs qu’au poker. Au poker tu peux commencer à gagner de l’argent dès les premières semaines ou premiers mois aux petites limites. Mais le problème au poker c’est que pour gagner plus tu dois monter de niveau et jouer contre des joueurs plus forts. Alors qu’aux paris sportifs une fois que tu vas être gagnant sur le long terme, le niveau ne devient pas plus élevé, il suffit de miser plus pour gagner plus.

On pourrait terminer cette vidéo en parlant des avantages pour un ancien joueur de poker de passer aux paris sportifs par rapport à une personne lambda qui ne connait pas le poker.

Luigi: Ça va être plus facile pour un joueur de poker car nous avons vu toutes ces vidéos, lu tous ces articles dans le monde du poker qui fait que l’on a un gros mentale notamment par rapport aux bad run. On sait d’où ils viennent, comment les contrôler, on sait gérer une bankroll. Par exemple, on voit parfois des parieurs qui misent 5% de leur bankroll sur un pari. Si vous faites venir un joueur de poker dans les paris il sait déjà qu’il ne faut pas miser 5% de sa bankroll. Il a déjà tous ces réflexes et c’est important car tout le monde peut suivre un tipster qui est gagnant mais la gestion du mental et des bad run, un joueur de poker maîtrises déjà ça. Et c’est clairement là que la différence se fait dans les paris.

Quand vous êtes joueurs de poker et que vous jouez sur 16 tables en même temps 10 heures d’affilés, le résultats court terme ne vous importe plus et c’est aussi la différence avec un parieur lambda, le fait de ne pas se focaliser sur les résultats court terme.

David: L’aspect qui est très peu mis en avant dans les paris aujourd’hui, c’est l’aspect mental car on en parle jamais. On pense que gagner aux paris sportifs ça n’est que technique. L’aspect mental et gestion de bankroll sont extrêmement importants. L’aspect mental car même si on suit de bons tipsters on va être soumis à un moment à des bad run, à de la variance, on va perdre beaucoup d’unité de mise. Parfois on entend des gens qui demandent « est-ce que c’est normal j’ai perdu 3 ou 4 unités de mises ? ». Bah oui c’est normal ! Même si on suit de bons tipsters on va perdre 5 unités de mises parfois et même bien plus jusqu’à 20, voire même 40 dans les pires bad run. Et ça un joueur de poker à déjà vécu des courbes de gains qui montaient très hauts et qui descendait très bas.

Luigi: C’est pour cela que la gestion de bankroll est si importante.

David: Le deuxième point c’est la gestion de bankroll. Ça découle de la variance. Un joueur de poker a une meilleure compréhension de la variance et la conséquence de cela c’est qu’il va savoir qu’il faut une bonne gestion de bankroll et évidemment il ne va jamais miser 5% de sa bankroll sur un pari puisqu’il suffirait de perdre 20 unités de mise pour perdre la totalité de sa bankroll. D’une manière générale on va jouer 1% de sa bankroll voire même moins. C’est plus safe et je trouve ça bien.

C’est marrant car parfois on voit même des tipsters (pas forcément dans les très bons tipsters que l’on suit) qui proposent des paris à 5 voire même 10% de sa bankroll. Evidemment c’est pas possible car on finira de toute façon par tout perdre en jouant de cette manière.

Luigi: Il faut aussi établir une gestion de bankroll en fonction de sa gestion mentale. Si pour nous perdre 10 unités fait trop mal, alors on peut par exemple diviser notre mise par deux. On aura certes deux fois moins d’évolution de bankroll mais on pourra continuer à jouer sereinement.

David: Il y a l’aspect court terme comme tu disais. Quand on commence dans les paris on a tendance à penser que l’on va gagner tous les jours ou toutes les semaine voire même tous les mois.

Luigi: Effectivement si un joueur de poker vient te voir il ne va pas te demander combien tu retires par mois. Un parieur standard va en revanche te demander « tu penses que je rentabilises mon abonnement ce mois ci ? Et combien je peux retirer par mois ? » C’est une question à laquelle personne ne peut répondre.

David: Ce sont des questions que l’on a de temps en temps car forcément les vidéos et articles sont ouverts à tout le monde et en soit c’est fait pour que les gens apprennent donc ça ne pose pas de problème ce genre de questions. Mais effectivement c’est là que l’on voit la différence entre une personne qui comprend que les gains ne sont pas linéaires et on va regarder ses résultats sur l’année. Il y a des mois positifs et d’autres négatifs mais à la fin j’ai gagné tant ! Et c’est ça qui est important.

Luigi: Oui et on voit vraiment qu’il y a de plus en plus de joueurs de poker qui sont curieux de mieux connaitre les paris. Par exemple quand je film mes sessions de poker en live sur twittch tv, on me demande souvent des infos sur mon club de paris etc.

David: Parfait Luigi pour cette petite vidéo je pense qu’on a fait le tour.

Luigi: On va essayer de vous faire avec David des petites vidéos duos pour vous faire plaisir. Certaines sur you tube et d’autre pour les membres des clubs privés. N’hésitez pas à nous donner des sujets que vous voudriez que l’on traite on se posera les bonnes questions et on vous répondra en vidéo.

Je te remercie David

David: Merci à toi, à très bientôt salut à tous !

Luigi: Salut !

 

À propos de l’auteur

David Tennerel administrator

Laisser un commentaire