Parieur Professionnel: je suis interviewé sur Europe 1

par David Tennerel

Salut à tous nouvelle vidéo aujourd’hui pour le blog parieur-pro. Je très heureux de vous retrouver. Dans cette vidéo je vais vous faire écouter mon interview sur Europe 1 au sein d’une émission consacrée aux paris sportifs. Puis dans un deuxième temps, je commenterai ce passage de quelques minutes que j’ai fait. C’est parti.

 

Alors dans cette vidéo, je vais tout simplement vous faire écouter dans un premier temps l’extrait dans lequel je suis passé. Donc je vous redonne le contexte. Il y a quelques semaines, un journaliste de chez Europe 1 m’a contacté pour faire un petit passage dans une émission consacrée aux paris sportifs. C’est une émission animée par Julian Bugier qui est un présentateur radio et télé.

Le thème de cette émission tourne autour des paris sportifs et particulièrement les dangers des paris sportifs. Le sujet des dangers des paris sportifs, avec l’addiction notamment, n’est pas forcément mon domaine de prédilection. Néanmoins, Europe 1 avait envie d’un point de vue d’un parieur qui ne voit pas forcément les paris sportifs comme comme un jeu. Ça a été chose faite avec ce petit passage. Je vous laisse écouter l’interview et puis on en discute dans un deuxième temps ensemble.

 

Extrait de l’interview sur Europe 1

Benoit Heilbrunn (professeur de marketing à l’ESCP business school, spécialiste des questions de consommation et d’addiction à des pratiques de consommation, auteur de “peut on consommer mieux”): Et puis il y a une dimension communautaire extrêmement forte. C’est-à-dire l’appartenance. Donc en fait on joue sur des leviers anthropologiques, c’est-à-dire des éléments de l’idéologie dominante. Et ça fonctionne.

Julian Bugier (Journaliste France 2 & Europe 1) : On est en ligne avec un parieur professionnel. On va lui demander son avis. C’est David Tennerel. Bonsoir, vous êtes fondateur d’un blog, parieur-pro, vous êtes experts en pronostics football et en suivi de tipsters. C’est quoi au juste un tipster ?

David Tennerel (Parieur professionnel et fondateur parieur-pro) : Alors un tipster c’est très simple. C’est une personne qui va proposer ses pronostics. Parce qu’en fait, trouver soi-même de bon pronostic peut parfois s’avérer un petit peu difficile. Un tipster, ça va donc être une personne dont le métier, alors il peut faire cela à temps partiel ou même à temps plein…

Julian Bugier : C’est un consultant, c’est un consultant en somme.

David Tennerel : Oui, c’est ça. C’est un consultant.

Julian Bugier : Pour revenir à la question que je posais tout à l’heure en début de débat, combien vous arrivez à gagner, à remporter vous par mois, par semaine ou par an ?

David Tennerel : Alors là, c’est assez variable en fait. Il y a la variance dans les paris sportifs, c’est-à-dire qu’il y a une part de chance, un petit peu comme un joueur de poker professionnel. Il ne va pas forcément gagner tous les mois la même chose ou tous les ans la même chose. Donc c’est assez variable. Mais c’est quelques milliers d’euros chaque mois en moyenne sur une année.

Julian Bugier : Sur une année ?

David Tennerel : Oui, c’est ça.

Julian Bugier : Par mois ? Donc douze mille euro à la fin de l’année ?

David Tennerel : Non, un peu plus quand même. Ça dépend. Ça va être une fourchette entre 10 et 50 mille.

Julian Bugier : C’est un salaire de consultant.

Amine Benyamina (Chef du service de psychiatrie et d’addictologie de l’Hôpital Paul-Brousse & président de la Fédération française d’addictologie) : Intéressant ce témoignage Julian, parce qu’on a affaire au contre-exemple absolu. C’est-à-dire on affaire avec quelqu’un qui sait pourquoi il parie, qui a une entreprise en laquelle il a les dépenses et des profits, des recettes. Il sait s’arrêter. Il ne va pas dans une espèce de faux plaisir comme décrit, il y va pour quelque chose de bien précis. C’est vraiment le contre-exemple du risque lié à la consommation.

Julian Bugier : David, vous pariez sur quoi vous majoritairement ?C’est plutôt le poker en ligne ? C’est plutôt les paris hippiques ? Les sportifs et si oui quels sports ?

David Tennerel : Alors non. Moi c’est plutôt le football principalement. Le poker c’est mon ancien métier. Avant j’étais joueur de poker professionnel. Et les techniques pour gagner au poker sont très similaires de celles pour gagner aux paris sportifs. Ça m’a beaucoup aidé dans mon métier de parieur sportif aujourd’hui.

Julian Bugier : Attendez ! Comment ça les techniques sont les mêmes ? Le poker c’est un jeu de cartes…

David Tennerel : Il y a énormément de similitudes entre le poker et les paris sportifs et même en avec le trading en bourse. On va être dans une constante recherche de ce qu’on appelle une situation value. Au poker, l’idée ça va être de trouver des situations qui rapportent de l’argent sur le long terme. Dans les paris sportifs, la technique pour gagner sur le long terme est exactement la même. L’objectif pour un parieur, chevronné on va dire, ça va être de trouver des cotes qui sont mal ajustées par le bookmaker.

Julian Bugier : Donc vous faites de l’analyse de probabilité et de data. Vous ne pariez pas sur votre club de coeur par exemple ?

David Tennerel : Exactement. Voilà. Parier sur son club de coeur c’est tout ce qu’il ne faut pas faire.

Julian Bugier : Dites donc, c’est un peu triste ça !

David Tennerel : Oui, c’est dommage, ou alors juste pour le plaisir. On sait, que ce n’est pas dans le but de gagner sue long terme. C’est juste dans le but de se faire plaisir. C’est tout à fait possible mais là on est vraiment dans le domaine du parieur récréatif.

Invité : J’ai une question David. Est-ce que par ailleurs vous avez une activité ? Est-ce que par exemple Patrick Bruel, en plus du poker, vous pousser la chansonnette ou vous faites de l’huile d’olive ? Ou vous misez uniquement là-dessus ?

Julian Bugier : Alors, réponse courte David. Allez-y.

David Tennerel : Je ne vais pas me mettre à la chanson pour l’instant, je crois que ça ferait du mal à beaucoup de personnes. Je vais m’en tenir aux paris sportifs.

Julian Bugier : Merci en tout cas pour votre témoignage. On continue d’en parler avec nos invités. A tout de suite 19h39.

Rejoignez le club privé

Rejoignez-nous sur le club privé et commencez à investir avec notre équipe et toute la communauté dès maintenant.

Analyse l’interview sur Europe 1

Voilà. vous avez pu voir que c’était un passage assez rapide. On était dans un contexte où c’était très centré sur l’addiction, sur les les problèmes que peuvent engendrer les paris sportifs sur un public, on va dire non averti. Qui va être un petit peu soumis à tous ce qui est danger d’un point de vue financier. C’est vrai, comme on le sait, 90-95 % des parieurs perdent sur le long terme aux paris. Ça ciblait donc peut-être un public plus jeune et qui peut être plus facilement soumis à l’addiction.

La notion de tipster

Quoi qu’il en soit, dans cette petite intervention, j’essaye de montrer l’aspect professionnel du pari sportif. Si je reviens un petit peu sur les quelques points sur lesquels j’interviens, la première question de Julian Bugier, c’est de me demander ce que c’est qu’un tipster. Si vous suivez ma chaîne, il n’y a pas de surprise. Qu’est-ce que c’est un tipster ? Julian Bugier le dit très bien, c’est un consultant qui va nous aider à trouver des value bet. De bons paris. Des cotes qui sont mal ajustées par le bookmaker.

Mes gains en paris sportifs

Après, je suis un petit peu surpris par la question « combien je gagne ? ». C’est vrai que c’est quelque chose que je n’avais pas prévu. C’est quelque chose que je communique très peu. Ce sont les gains financiers que je fais aux paris. Tout simplement, ce n’est pas forcément quelque chose avec lequel je ne suis pas à l’aise mais je n’ai pas envie que mon blog ressemble à un endroit où je vais mettre en avant tous les gains que je fais. D’autant plus que ça dépend aussi beaucoup du montant de la bankroll de chacun. J’ai personnellement plutôt une grosse bankroll.

La bankroll, je le rappelle, c’est la somme qu’on investit dans les paris sportifs, qu’on consacre aux paris. Forcément, les gains vont vraiment dépendre de pas mal de paramètres. Ça va aussi dépendre de l’expérience que l’on a dans les paris. Je gagne plus aujourd’hui, que je ne gagnais il y a quatre ans par exemple. Mon blog, ce n’est donc pas vraiment quelque chose où je vais mettre en avant tous les gains que je fais aux paris. Ce n’est vraiment pas les objectifs. C’est quelque chose sur lequel je communique peu.

Là, je suis en direct à la radio. Je le dis. Je le communique, je suis plutôt quand même à l’aise avec ça et je rappelle qu’il y a de la variance dans ce domaine. Qu’on ne gagne gagne pas aux paris sportifs tous les mois la même somme. D’ailleurs tous les ans on ne gagne pas non plus la même somme. Je donne ainsi une fourchette qui est assez large mais qui est représentative de mes gains sur les dernières années on va dire.

La technique des value bet

Ensuite, j’essaye de placer autant que je peux, la technique, la manière dont on peut gagner aux paris sportifs. Encore une fois, c’était une émission qui était pas du tout centrée là-dessus. J’essaye de donner un petit peu d’éléments sur ce sur cet aspect-là. J’explique en fait comment je travaille très légèrement, très rapidement. J’explique que mon travail, et ils le disent très bien aussi, est une sorte d’analyse financière. On travaille avec les datas. L’objectif c’est de détecter les cotes qui sont mal ajustées chez les bookmakers.

C’était important pour moi de le dire. Je rappelle aussi que c’était en lien avec mon ancien métier, qui était celui de joueur de poker professionnel. J’informe ici sur les similitudes entre le poker, les paris sportifs et le trading en bourse. Encore une fois, je le dis très rapidement dans dans mon intervention, c’est trois domaines qui sont extrêmement similaires. Les techniques pour gagner dans ces trois domaines sont les mêmes mathématiquement. C’est toujours trouver une situation qui va nous rapporter de l’argent sur le long terme. Trouver une situation qui est mathématiquement intéressante, c’est ce que nous on va appeler la value dans les paris sportifs.

Ça prend évidemment un aspect un peu différent quand on va être au poker aux paris ou dans le trading en bourse mais c’est en tout cas mathématiquement exactement la même technique. Je rappelle donc cette technique et qu’avant j’étais joueur de poker professionnel. J’utilisais donc déjà les mêmes outils, les mêmes techniques que celles que j’utilise pour gagner aux paris sportifs.

Conclusion

Voilà pour cette intervention. Vous aurez vu que c’était une intervention très rapide. Pour moi, c’est toujours un plaisir de pouvoir partager ma passion, de partager mon travail et la manière dont je travaille. Les paris sportifs restent un domaine, quand on les fait de manière professionnelle, très méconnu du grand public. Quand on parle de paris sportifs aujourd’hui, évidemment on pense à perte d’argent, addiction… toutes sortes de problèmes. En tout cas, c’est associé à beaucoup de choses qui sont négatives.

Si je peux essayer d’apporter un petit peu ma vision, qui est totalement différente, mon expérience des paris sportifs qui est très loin de tout ce qui est addictif ou des pertes financières, c’est que c’est toujours un plaisir. En tout cas, c’était un plaisir pour moi de passer à la radio. C’était ma première expérience. Peut-être que il y en aura d’autres à l’avenir. On verra bien. Voilà pour cette vidéo. Ecoutez j’espère que ça vous aura plu. De mon côté je retrouve avec grand plaisir sur la chaîne Youtube pour une prochaine vidéo, sur le blog ou encore sur l’espace privé parieur-pro. Salut à tous, ciao !

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire