Le Draw no bet aux paris sportifs: comment bien l’utiliser ?

par Thibault Verron

C’est un euphémisme de dire que le monde du betting s’est complètement démocratisé ces dernières années. Il suffit de regarder de plus près les différents types de paris que l’on peut effectuer pour chaque événement sportif pour s’en rendre compte. Parmi toutes ces offres, le Draw no bet. Une spécialité propre aux rencontres à trois issues finales.

 

Qu’est-ce que le Draw no bet ?

Le terme Draw no bet signifie en français « Remboursé si Nul ». Connu sous le sigle de DNB, le principe du pari Draw no bet est simple. Il rembourse votre mise en cas de résultat nul. Prenons un exemple. Vous misez sur l’équipe A. Vous gagnez si elle remporte la rencontre et êtes remboursé si match nul. Et vous perdez l’équipe B l’emporte. Plus concrètement encore. Vous misez 100 euros sur la victoire de la France coté à 2,30 face au Brésil. Vous récupérez votre mise et gagnez 130 euros en cas de victoire des Bleus. Il y a match entre les deux équipes, la cote de votre paris passe à 1 et votre mise vous est remboursée. Les Brésiliens l’emportent et dans ce cas là vous perdez vos 100 euros. 

Vous l’aurez compris. Ce type de pari est très réputé à l’étranger pour les sports où trois issues sont possibles. Le football en tête. Enfin,  l’appellation pour ce type de pari peut s’avérer différente selon chaque bookmaker . « Remboursé si match nul », « Résultat hors match nul » ou encore « Handicap zéro » : tous sont équivalents du Draw no bet

 

Quel intérêt pour le parieur ?

L’une des règles de base à retenir lorsque l’on joue aux paris sportifs est que chaque parieur n’est jamais à l’abri d’une mauvaise surprise. D’autant plus sur les paris classiques 1N2. De fait, en passant avec le DNB d’un paris à trois voies à un bet à deux issues ce dernier réduit le risque de perte. Il assure si l’on puisse dire son pari puisqu’il a dorénavant deux chances sur trois de ne pas perdre sa mise. Pour le bookmaker en revanche seule la victoire de l’équipe qui n’a pas été choisie peut lui permettre de gagner de l’argent. 

Attention. Cette volonté de sécuriser son pari n’est pas sans conséquence. Les sites de paris sportifs doivent y trouver leur compte. Il serait sinon trop facile de gagner de l’argent. Ainsi, en prenant moins de risques, seule la victoire ou la défaite compte, vous réduisez tout bonnement la valeur de la cote. D’une manière générale, vous retrouverez des cotes très basses lorsque les rapports de forces entre les deux équipes sont totalement déséquilibrés. A l’inverse, votre DNB sera plus élevé lorsque le résultat final d’un événement est indécis. 

 

Quelles stratégies à adopter avec le Draw no bet ? 

Très attractif sur le papier, est-il vraiment conseillé d’opter pour ce type de paris à handicap ? Globalement, oui. A condition néanmoins d’avoir un taux de réussite élevé afin d’être un minimum rentable sur le long terme puisque vous jouerez la plupart du temps de toutes petites cotes. Mais pas que ! Certaines cotes DNB peuvent dans certains cas être très alléchantes.

Draw no bet et value bet

Le Paris Saint-Germain affronte le Real Madrid. Les cotes affichées par les bookmakers sont très serrées et aucun favori ne se dégage réellement. Votre intuition vous donne le PSG gagnant. Vos analyses d’avant-match font également pencher la balance en faveur des Parisiens. Vous voulez tenter la victoire des hommes de la capitale française sans pour autant prendre de risque.

Le DNB peut alors être ici une formidable alternative. Vous trouverez même de nombreux paris value puisque les cotes seront élevées en raison de l’incertitude de la rencontre. Il n’est pas rare de voir des cotes osciller entre 1,60 et 1,80 par exemple. Optez pour un pari à handicap zéro attrayant, tout en gardant une certaine sécurité est alors très intéressant. 

Draw no bet et combiné

Les amateurs de paris combinés peuvent être ravis. Oui, il est tout à fait possible d’effectuer un pari combiné avec plusieurs DNB. Le but est de minimiser les pertes sur les équipes que l’on voit malgré tout victorieuses et obtenir une cote un peu plus haute pour maximiser ses gains. Néanmoins quand on sait à quel point la variance est omniprésente dans les paris sportifs, combiner plusieurs matchs est uniquement intéressant si les cotes proposées tournent autour de 1,30. En combinant deux matchs on obtient une cote à 1,7 . En ajoutant trois rencontres une cote à 2,2. Utilisés de façon méthodique ces draw no bet peuvent vous permettre de gagner quelques centaines d’euros

Draw no bet et victoire 

Et si on était gourmand ? Pourquoi ne pas parier en plus de notre H:0 sur la victoire de notre favori. Si vos statistiques et tendances confirment qu’une équipe prend le dessus sur une autre alors que le match s’annonce serré, parier sur la victoire de votre favori en plus du DNB peut vous rapporter gros. Attention, cette stratégie est très risquée. Il faut que vous soyez certain ou presque de voir que votre choix d’équipe soit le bon au risque de tout perdre. Et comme dans le sport, il n’y a pas de science exacte, c’est à vous de faire les bons choix.

Rejoignez le club privé

Rejoignez-nous sur le club privé et commencez à investir avec notre équipe et toute la communauté dès maintenant.

Vous estimez par exemple que le Brésil va l’emporter contre l’Argentine. Un match nul est également possible mais ce qui est sûr c’est que vous ne voyez pas l’Argentine remporter la partie. Les Brésiliens sont cotés à 1,85 et son DNB à 1,45. L’idéal est donc ici de miser un peu plus sur le DNB et moins sur l’issue 1 pour s’assurer une bonne sécurité. Gardez bien en tête que votre mise doit être ajustée selon la valeur de la cote et de votre confiance pour chaque pronostique.

 

Créer son propre Draw no bet 

Avant de miser sur le DNB proposé par votre site de paris sportifs favoris, prenez le temps de le créer vous-même. Vous verrez que vous pourrez dans certaines situations maximiser encore un peu plus vos gains. En effet, les bookmakers ont tendance à prendre une marge plus élevée sur les paris draw no bet que sur les paris à trois issues classique. Et pour cause : le taux de retour au joueur (TRJ) est beaucoup plus élevé sur le marché du 1N2 que sur celui des handicaps. C’est pourquoi il préférable de créer son propre pari remboursé si nul. Comment faire ? Vous pouvez évidemment le faire en vous aidant des calculatrices spécifiques aux Draw no bet. Le faire manuellement est également une autre solution. 

Exemple de couverture

Dortmund se déplace à Amsterdam pour un match de Ligue des champions. Vous ne voyez pas les Allemands perdre. Mieux vous les voyez gagner. Pour assurer vos arrières, vous souhaitez miser 100 € sur la victoire Dortmund, remboursé si match nul à 1,94. Vous pourrez donc gagner 94 € dans le cas d’une victoire de Dortmund. 

Maintenant tentons de couvrir notre pari à l’aide des cotes 1N2. Le principe est simple. Vous devez placer deux paris : l’un sur Dortmund, l’autre sur le match nul. La différence sur le montant de ces deux bet doit être suffisante pour vous rembourser. Pour cela, il vous suffit de diviser votre mise par la cote du match nul pour obtenir le montant qu’il faut placer dessus. Puis vous placez la somme restante sur la victoire de votre équipe.

Ce qui donne ainsi : 

  • 25,77 € (100/3,88)  sur le match nul afin de rembourser votre mise en cas d’égalité
  • 74,23 € (100-25,77) sur une victoire des Allemands.

Si le match se termine par un match nul, vous récupérez toute votre somme engagée (100 €). En cas de victoire vous gagnez 213,78 €, soit 19,78 € de plus que le DNB initialement proposé.

 

Conclusion 

En somme, le Draw no bet est une offre de pari qui satisfera grandement les parieurs amateurs. Ceux qui se lancent dans le monde du betting et qui souhaite être prudent dans leur stratégie. Il faut dire que les DNB offrent une véritable sécurité au niveau de la gestion de bankroll. Un aspect souvent difficile à gérer lorsque l’on débute. Mais cela réducteur de considérer que les DNB touchent principalement les nouveaux parieurs. De nombreux joueurs expérimentés sont aussi adeptes de ces paris à handicap.

La difficulté repose en réalité surtout sur les analyses d’avant match. Vous devez être sûr que l’équipe sur lequel vous ne misez pas ne remportera pas le match au risque de tout perdre. Enfin pour maximiser vos gains, plusieurs stratégies sont possibles. S’il n’en fallait retenir qu’une seule, ce serait celle-ci :  la couverture manuelle de ses mises. Vous savez maintenant ce qu’il vous reste à faire. 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire