Les fonds spéculatifs sportifs

L’objectif des parieurs professionnels est de générer des revenus qui soient réguliers et relativement conséquents en misant des sommes d’argent aux paris sportifs. Ces parieurs représentent un groupe restreints de personnes qui d’une manière générale sont assez peu disposés à partager leurs connaissances. Quel intérêt aurait un parieur professionnel à partager la méthode qu’il utilise pour analyser ses matchs et gagner ? Aucune et bien au contraire, cela jouerait contre lui sur le long terme.

Pinnacle a cependant posé quelques questions à un parieur professionnel travaillant dans une entité assez peu connue: les fonds spéculatifs sportifs. Nous allons découvrir qu’est-ce que sont ces entités et comment elles font pour garder une longueur d’avance sur les bookmakers.

Le principe d’un fonds spéculatif sportifs est en fait de miser l’argent de ses clients et de générer du profit garce à cela sur les marchés sportifs (à l’image de la bourse). Ces investissements attirent les investisseurs car ils proposent de forts taux de rendement par rapport à ce que l’on peut trouver actuellement sur le marché.

 

Qu’est-ce qu’un fonds spéculatif sportifs ?

Les fonds spéculatifs sportifs sont en fait de véritables entreprises qui parient l’argent de leur clients sur les marchés sportifs dans un but de générer des gains sur le long terme (comme un parieur professionnel seul le fait à une plus petite échelle, avec ses propres pronostics ou en suivant des tipsters).

La personne travaillant dans ce fonds et interviewée par Pinnacle explique que la plupart des traders de la société n’ont ni attrait pour le sport ni même connaissances pratique du domaine mais en revanche ils se basent sur les statistiques et élaborent des algorithmes qui leurs permettent de réaliser des profits et de savoir sur quels paris miser.

 

Un exemple qu’utilise ces fonds spéculatifs pour battre les books ?

La base de leur travail se situe au niveau de l’information.

Par exemple, ces fonds emploient des « spectateurs » pour collecter sur place lors des matchs des données objectives et subjectives sur les matchs qui se jouent en direct. Ainsi, le travail de ces personnes est d’assister au match et d’envoyer des rapports toutes les 10mn afin de donner les éléments qui s’y passent. Ils font ainsi attention à tous les facteurs susceptibles d’influer les résultats: les conditions météorologiques, l’humeur de l’entraîneur, la réaction de la foule etc.

 

Comment sont organisés ces fonds spéculatifs ?

Il y a dans l’entreprise quatre services principaux. Les « spectateurs » fournissent tout d’abord les données en direct lors des matchs. Ensuite les analystes travaillent avec les traders pour analyser les données reçues et placer les paris. Tout en haut se trouvent les quant qui élaborent les modèles mathématiques. Comme à Wall Street ou dans la Cité de Londres, ces gens ont un doctorat en mathématique ou en physique et ne s’intéressent que très rarement au sport en lui même. Leur mission est de générer des algorithmes intelligents qui permettent à l’entreprise de conserver son avantage sur le bookmaker.

 

L’environnement de travail d’une telle entreprise ?

L’employé explique qu’il travaille en open space avec tout au plus seulement 25 personnes. L’environnement est calme avec des écrans partout. Tout le monde a un casque sur les oreilles et gagner ou perdre un ou deux millions sur un match fait partie de la routine quotidienne.

 

Comment investir dans de tel fonds ? 

Ces entreprises sont très discrètes. Les fonds spéculatifs sportifs n’ont pas d’accueil physique et ne mènent pas de campagnes marketing classiques. Les clients sont trouvés grâce au bouche à oreille et ne sont constitués que d’un pool d’investisseurs limités.

 

David Tennerel

Cet article est totalement inspiré de l’article «Inside a sports hedge found» de la partie betting ressource du site Pinnacle sport. Merci à Pinnacle pour l’autorisation donnée de réutiliser leurs articles pour le blog parieur-pro.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *