Dropping odds : les chutes de cotes aux paris sportifs

par Thibault Verron

Les  chutes de cotes, communément appelées dropping odds, sont dans les paris sportifs des phénomènes très fréquents. Que signifient-ils concrètement ? Peut-on parier sur une cote qui à tendance à baiser ? 

 

Qu’est-ce que le dropping odds ? 

La variation d’une côte est une notion qu’il faut absolument assimiler avant d’investir dans les paris sportifs. Que ce soit à la hausse ou à la baisse, les variations sont fréquentes. Elles touchent l’ensemble des paris que propose votre bookmaker. Mais de quoi s’agit-il concrètement ? 

Pour rappel, une cote, par définition, représente la probabilité de réalisation de victoire d’un joueur ou d’une équipe. Plus une cote est haute, plus les sites de paris sportifs estiment que le pari à peu de chances d’être gagnant.  Si la cote est amenée à baisser, de façon soudaine ou progressive, on parle alors de dropping odds. En français, chute de cote.

Plus précisément encore, il faut savoir que pour chaque événement sportif, les bookmakers fixent une cote. Si une cote fixée à l’ouverture de marché, c’est-à-dire au moment de la mise en ligne du pari par chaque opérateur (opening odds) est plus basse de celle de clôture (closing odds), on peut légitimement parler de chute de cote. 

Prenons un exemple. La victoire du PSG face au Real Madrid est initialement fixée à 2,30. Quelques minutes avant le match, elle est disponible à 2,05. Le dropping odds est ici conséquent. Comment expliquer une telle chute ?

 

Comment explique-t-on ce phénomène ? 

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine du dropping odds.

Une cote mal adaptée

Bien souvent, une cote chute lorsque le site de paris sportifs s’est trompé au niveau de cotation. C’est-à-dire qu’une cote, pour un événement précis a mal été ajustée. Qu’elle ne représente pas la réelle probabilité de réalisation de victoire d’un joueur ou d’une équipe. On est alors dans une situation de value bet, l’une des rares techniques vous permettant de gagner de l’argent aux paris sportifs.

Avertissement

Nos services ne nous permettent pas d’avoir une quelconque influence sur le hasard ou sur le dénouement d’une rencontre sportive. Nos services consistent à un travail d’analyse qui permet de repérer les cotes que nous considérons comme mal ajustées par les bookmakers, les cotes optimisées ou les bonus. Investissez toujours avec prudence.

LES JEUX D’ARGENT SONT INTERDITS AUX MINEURS – JOUER COMPORTE DES RISQUES : ENDETTEMENT, DÉPENDANCE… APPELEZ LE 09 74 75 13 13 POUR LA FRANCE (APPEL NON SURTAXÉ), 1 800-461-0140 POUR LE CANADA, 0800 35 777 POUR LA BELGIQUE, 021 321 29 40 POUR LA SUISSE

Nos services sont conformes à l’article L. 121-4 du Code de la consommation, Modifié par LOI n°2020-105 du 10 février 2020 – art. 12, Version en vigueur depuis le 12 février 2020.

De même, le site parieur-pro.fr s’adresse à une communauté francophone. Selon votre pays de résidence, certains opérateurs peuvent ne pas être autorisés à conclure des paris avec vous. Il vous incombe d’observer les lois applicables relatives à votre lieu de résidence. Conformément à nos CGU, l’Utilisateur demeure l’unique responsable de ses souscriptions avec un opérateur. Le site parieur-pro.fr ne pourra en aucun cas être tenu pour responsable des souscriptions ou adhésions auprès d’un opérateur de jeux par l’Utilisateur.

En effet, il est aujourd’hui possible de miser en un court instant sur plusieurs dizaines de sports différents. Ces cotes, ce sont en réalité des ordinateurs qui vont les calculer. Ils prennent en compte un tas de données statistiques pour les ajuster au mieux qu’ils le peuvent. Sauf que dans le sport, le résultat final peut ne pas refléter la physionomie d’un match. Le côté humain et l’état de forme du moment peuvent alors ne pas être pris en compte. 

C’est à ce moment-là qu’une cote peut alors très vite devenir intéressante pour les parieurs. Et ça, les parieurs et les tipsters les plus aguerris en ont bien conscience. Ces derniers détectent très vite ces “erreurs”. Conséquence, la cote baisse car beaucoup ont investi dessus. Le bookmaker alerté par cet apport soudain corrige ensuite la cote, engendrant là-aussi une seconde baisse. 

Le choix des parieurs

Prenons un nouvel exemple. Roger Federer affronte Gaël Monfils. Le Suisse part légèrement devant selon les bookmakers puisque sa victoire est cotée à 1,65 à 10h du matin. Beaucoup de personnes, avec ou sans études, estiment alors que cette cote est un bon spot. 80% des personnes misent alors sur Federer et seulement 20% sur le Français. Le bookmaker averti par cette afflux d’investissements sur Federer va modifier ses cotes afin d’obtenir le même retour financier quelque soit l’issue de la partie. Le Suisse passe à 1,40 à 16h et Monfils 2,20. 

Ne vous détrompez pas. Le bookmaker adapte constamment ses cotes en fonction du comportement de ses utilisateurs et de mises placées sur une cote. De fait, si une grande majorité des parieurs décident de miser sur le même résultat suite à leur analyse d’avant-match ou sur les conseils de pronostiqueurs comme vu juste avant, la cote de votre favori risque de baisser. 

La nouvelle cote fixée par le bookmaker confirme encore un peu plus le statut de favori de Roger Federer. Attention. Il se peut dans certains cas que les sites de paris sportifs ne réagissent pas ou peu à ces mouvements d’argent au niveau des cotes. Ils estiment tout simplement que les mises sont irrationnelles.

Dropping odds et informations de dernières minutes

Une information de dernière minute peut considérablement bouleverser le marché des paris sportifs. Une blessure ou encore des conditions météorologiques changeantes. Ces facteurs peuvent alors indéniablement modifier le déroulement d’un match. Les bookmakers, attentifs aux différentes données d’avant-match, vont alors rééquilibrer les cotes entre le favori initial et le supposé outsider.

Imaginons que Lebron James se blesse à l’entraînement avec Los Angeles. Or, c’est le maître à jouer de son équipe. L’homme par qui tous les ballons passent et qui inscrit la grande majorité des points de sa franchise. Les bookmakers, possiblement alertés par les mouvements d’argent sur la cote de l’adversaire, les parieurs estimant que les Lakers sont moins forts sans leur stars, s’en rendent alors compte. Ils vont alors augmenter la cote de Los Angeles et réajuster celle de leur adversaire. 

A noter qu’il existe des situations où le parieur possède une certaine avance sur le bookmaker. Dans notre cas précédent, en étant réactif à l’actualité et très présent sur les réseaux sociaux, il est possible de prendre la cote de l’autre équipe avant que celle-ci ne chute trop.  

 

Quels sont les outils pour analyser les dropping odds ?

Trouver des dropping odds n’est pas une mince affaire. Cela signifie qu’il faut suivre la cote à son ouverture et analyser sa progression heure par heure. Bref vu le nombre d’événements sportifs par jour cela nécessite forcément du temps et de l’expérience. Pour vous faciliter la tâche de nombreux logiciels peuvent vous être utiles. Parmi tous ces outils, on retrouve Oddsmath, Soccer 24 et surtout OddsPortal

OddsPortal est d’ailleurs l’une des références qu’il faut connaître dans le monde du betting. Ce comparateur de cotes en temps réel permet d’observer les plus grandes baisses de cotes du marché. La colonne « Drop » que le site recesence vous indique le pourcentage de diminution de la cote. C’est-à-dire la moyenne de baisse entre la cote d’ouverture et sa valeur actuelle. Gratuit, vous vous devez de ranger dans votre atelier cet outil pour vos investissements dans les paris sportifs.

 

Faut-il parier sur les dropping odds ? 

Si vous êtes un parieur assidu, le dropping odds doit toujours vous alerter. Une cote ne tend pas vers le bas sans aucune réelle raison. Vous devez comprendre les raisons de la chute avant de parier et estimer si malgré la baisse, celle-ci est toujours rentable ou non. 

A court terme, c’est possible

Nous l’avons vu, ce sont les sites de paris sportifs qui réajustent les cotes. La principale difficulté lorsque l’on souhaite investir sur celles qui ont tendance à baisser et de déterminer s’il s’agit ou non d’une erreur du bookmaker. Pour cela il suffit de regarder l’hauteur à laquelle la cote est sortie. Si elle ne bouge plus beaucoup une fois qu’elle a été réajustée, il s’agit d’une erreur commise par votre opérateur. La cote n’est plus value. Ce n’est pas intéressant de miser dessus. 

A contrario, si la cote, sur un marché de masse comme la Ligue des champions par exemple, baisse progressivement d’heure en heure, la tendance qu’une équipe l’emporte se confirme. Confrontez alors vos analyses pour estimer les probabilités que votre pari soit rentable et surtout réussi. Par exemple, si la victoire de Liverpool passe de 2,20 à 2 face au Bayern Munich, peut-on toujours estimer qu’il est rentable de prendre ce pari ? Statistiquement oui, car même si la cote baisse, vous avez toujours 50% de chance de voir votre pari être gagnant.

A long terme, on évite 

Dans le monde du betting, les investisseurs ont la fâcheuse tendance d’associer chute de cote et victoire d’une équipe. Confirmés par cette tendance à la baisse, ils vont alors miser sur cette cote, sans pour autant avoir suivi au préalable son évolution. Et c’est bien là le problème. 

En investissant sur une cote plus basse que celle prise par un autre parieur parieur quelques heures plus tôt, vous serez indéniablement moins rentable que lui si vous avez tous les deux investi la même somme d’argent. Ce phénomène est davantage présent encore lorsque l’on effectue un suivi de tipster. Imaginons que vous suivez un pronostiqueur qui possède un retour sur investissement entre 5 à 7%. 

Évidemment avec de tels résultats, il n’est pas surprenant qu’il soit suivi par d’autres personnes que vous. Lorsqu’il partage son pronostic, il vous faudra alors être très réactif pour pouvoir prendre la même cote que lui. Et par conséquent obtenir le même rendement que lui car la cote aura perdu de la valeur. Ceci est d’autant plus vrai si vous pariez sur des marchés de niche. Bref, si vous ne pouvez pas suivre sur un 1,2 ou 3 paris, ce n’est pas forcément très grave. En revanche, sur une saison entière, votre retour sur investissement ne sera pas du tout le même que si vous investissez au moment où la cote est plus haute. Le tipster aura récolté le fruit de ses investissements. Vous, il se peut que vous ne soyez qu’à l’équilibre, voire même perdant.

 

Conclusion

L’une des difficultés lorsque l’on débute les investissements dans les paris sportifs, est de comprendre l’importance de la variation des cotes. De comprendre ce que représente réellement une cote. D’analyser pourquoi une cote monte ou à l’inverse pourquoi elle chute. Cette chute de cote, ce que l’on appelle communément le dropping odds, doit vous permettre d’anticiper les tendances de marché. De confirmer ou non les chances de probabilité de victoire d’une équipe. D’une manière générale, il n’est pas conseillé de jouer une cote qui a trop baissé. Sur le long terme, la différence de retour sur investissement peut être colossale. Avant de prendre une cote qui a chuté, assurez-vous toujours qu’elle est encore value.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire