3 raisons de devenir parieur pro

ParDavid Tennerel

3 raisons de devenir parieur pro

Nous allons voir aujourd’hui 3 raisons qui vont sans aucun doute vous convaincre de devenir parieur pro. En d’autres termes, quels sont les avantages de ce métier ?

1- Etre libre

devenir parieur pro

C’est la raison numéro 1 qui revient le plus souvent et qui est le plus souvent citée par les parieurs pro. En effet, le métier de parieur pro permet une liberté quasi-totale puisqu’il suffit d’un ordinateur et d’une connexion internet pour travailler. Le parieur professionnel peut choisir son emploi du temps presque comme bon lui semble. Si il est trader sportif ou si il parie en live alors il doit quand même regarder en direct les matchs de son sport mais globalement il s’organise comme il le souhaite. Cela sous entend que le parieur pro est aussi libre de voyager comme il veut et qu’il n’a pas de patron au dessus de lui.

Le parieur pro peut très bien choisir de travailler depuis chez lui ou il peut même décider de travailler en open space dans un espace de coworking pour celui qui ne pense pas être assez assidu de chez lui. Il peut bien sûr avoir aussi son propre bureau. Le métier de parieur pro peut donc offrir beaucoup de temps libre de qualité en fonction de vos envies.

Ceci doit tout de même être nuancé puisque dans le cas du suivi de tipsters par exemple, le parieur pro doit prendre les bets souvent rapidement et doit donc être disponible un peu tout le temps. Ce « problème » peut être assez facilement contourné en ayant un smartphone qui permette de recevoir les mails et prendre les paris dans la foulée. C’est ce que je fais de mon côté et cela fonctionne très bien. Je peux par exemple être en soirée avec des amis, recevoir un ou plusieurs paris et 3 minutes plus tard les paris sont misés via mon téléphone et je peux à nouveau profiter de ma soirée. Je ne trouve pas ça trop contraignant personnellement.

De même si il établit ses propres pronostiques le parieur pro doit bien évidemment se soumettre au calendrier des matchs et des compétitions etc.

 

2- Ne pas s’ennuyer

parieur pro

Autre point, le parieur pro est toujours (oui toujours) un passionné de sport et de chiffre (côtes, probas etc) et il trouve donc son métier passionnant. Si ça n’est pas votre cas alors vous n’êtes probablement pas fait pour ça. Cependant, si vous avez un profil « investisseur » (et vous êtes nombreux dans ce cas) qui souhaite juste gagner de l’argent assez facilement alors le « suivi de tipsters » peut quand même être fait pour vous puisqu’il suffit de recevoir les paris qui ont été réfléchi par d’autres et de les jouer.

Le parieur pro baigne dans le sport toute la journée: il regarde des événements sportifs, il reste informé des dernières news, il parle sport avec ses amis parieurs, il réfléchit aux probabilités de réalisation d’événements sportifs et il les compare aux côtes des bookmakers pour voir si ils ont tous les deux la même vision d’un événement en particulier. Si ça n’est pas le cas alors l’un des deux se trompe.

Il y a une part d’adrénaline également qui est tout simplement top à partir du moment où l’on sait la gérer. Après avoir misé de manière raisonnée sur un match, on peut ensuite regarder ce match à la tv et prendre un maximum de plaisir et de sensation. C’est un métier où l’ennuie n’existe pas. Qui ne rêve pas d’un tel job sérieusement ?

Par exemple, j’aime bien de mon côté après avoir reçu un paris sur le championnat de NBA me poser dans mon canapé en appréciant le match et en espérant que mon équipe l’emporte. Là n’est bien sûr pas le cœur du métier puisque le paris a été pris avant de manière raisonnée et ce qui arrive ensuite n’est qu’un « bonus à l’activité de parieur ». C’est un autre côté fun.

 

3- Parieur pro pour gagner beaucoup d’argent

tipster

On ne va pas se mentir non plus, si l’on cherche à faire ce métier c’est pour gagner de l’argent et beaucoup si possible !

Parieur pro permet en effet de gagner beaucoup d’argent mais les pièges sont nombreux et la plupart des personnes tomberont dedans avant de réaliser leurs premiers gains intéressants.

Je vous explique:

le plus compliqué dans les paris sportifs est de devenir gagnant sur le long terme c’est à dire de comprendre où chercher et comment trouver les « values bet » (on en parle ici: comment devenir parieur professionnel ). C’est en fait le travail le plus compliqué car si on cherche à les trouver soi-même, cela va demander beaucoup d’effort et c’est très fastidieux (il faut connaitre parfaitement un sport, maîtriser un minimum les probabilités, les cotations et réussir à faire des analyses qui tiennent la route et qui permettent de trouver ces « values bet » pour battre le bookmaker).

Si on se tourne plutôt vers le suivi de tipsters (on en parle: suivre des tipsters) la difficulté reste entière. En effet, des centaines voire des milliers de personnes proposent de partager leurs pronostiques de manière gratuite ou payante et il faut savoir que 95% des pronostiques que les gens proposent sont perdants sur le long terme (ce ne sont pas des values). La clé est donc de faire le tri ce qui est difficile sans expérience et sélectionner ses tipsters seulement parmi les 5% de ceux qui proposent des pronostiques qui s’avèrent gagnants sur le long terme.

Mais voilà, une fois que l’expérience est faite et qu’il devient facile de faire le tri entre les bons et les mauvais pronostiqueurs, je pense que la richesse ne se situe pas si loin. En effet, la clé est de simplement augmenter ses mises en gardant sa même technique et ses mêmes bons tipsters. On gagne ainsi de plus en plus d’argent. Par exemple, si vous réussissez à gagner 5 unités par mois en moyenne avec vos tipsters de qualités et que vous avez une unité de mise de 25€ (c’était la mienne au début), alors vous gagnerez 125€ par mois en moyenne. Cependant, si en gardant la même technique vous misez maintenant 200€ par unité, alors vous êtes déjà à 1000€ par mois et vous pouvez aller encore plus loin. Les plus grands parieurs pros misent facilement 20 à 30k€ par unité et vont même jusqu’à 200k€ pour leurs plus gros paris. Je vous laisse faire le calcul c’est énorme.

 

Conclusion

Le métier de parieur pro a beaucoup d’éléments attirants puisque en plus d’être passionnant, il permet de se sentir libre et de potentiellement gagner beaucoup d’argent pour les plus ambitieux. 

J’apporte cependant une petite nuance à cet article puisque le métier de parieur pro comporte quelques inconvénients également qu’il faut être prêt à accepter. Il est par exemple fréquent que les parieurs pros travaillent de manière solitaire. Pour quelqu’un qui a besoin de contact ça peut ne pas être l’idéal et je parle en connaissance de cause puisque ayant joué pendant plus de 3 ans au poker en ligne de manière professionnelle, je sais par expérience qu’il peut être lassant de rester seul chez-soi devant son pc.

De plus, il faut être solide mentalement car il existe ce qu’on appelle la variance c’est à dire qu’il y a une part non négligeable de chance autour d’un événement et personne ne peut la maîtriser (ni le bookmaker, ni les parieurs pros, ni vous, ni moi malheureusement). Un poteau, un carton rouge et c’est une gagne évidente qui s’envole ! Cela peut entraîner de longues périodes de bad run (plusieurs semaines voire plusieurs mois) où l’on va se retrouver déficitaire. Il faut alors savoir « tenir la barre » jusqu’à remonter (et sans tilter !). Je me souviens avoir perdu l’année dernière l’équivalent de 15 unités en 1 semaine soit 375€. Ça fait assez mal mais je suis resté solide et j’ai remonté ces pertes.

Et vous l’aventure vous tente ? Vous en êtes où aujourd’hui ?

 

A bientôt

David

À propos de l’auteur

David Tennerel administrator

Laisser un commentaire