Les deux conditions à respecter pour être pro

ParDavid Tennerel

Les deux conditions à respecter pour être pro

Pour devenir parieur professionnel il y a deux choses à respecter. Etre un parieur gagnant sur le long terme. La première condition c’est d’être un parieur qui va gagner de l’argent sur le long terme. Autrement dit, il faut être bénéficiaire en ayant un retour sur investissement qui va être positif sur des centaines voire des milliers de paris. C’est une des conditions qui va permettre au parieur d’aller plus loin dans les paris sportifs.

De plus, c’est tout à fait possible de le faire même avec des mises de seulement 1 euro par pari. A savoir que le but n’est pas de gagner de l’argent tout de suite mais d’être gagnant sur le long terme.

 

Pour être gagnant sur le long terme, il y a deux méthodes

  • La première méthode consiste à faire ses propres pronostics à condition de bien connaître le sport ou la ligue visée, en sachant bien tout analyser. Personnellement, c’est quelque chose que je ne fais pas encore car cela prend du temps et demande une analyse très complète. Cependant, c’est une possibilité. Certaines personnes arrivent à être bénéficiaires grâce à leurs propres paris.
  • La deuxième méthode, celle que j’utilise, concerne le suivi de tipster. Ces derniers sont des parieurs, généralement compétents dans un sport en particulier qui vont nous vendre leurs pronostics. On reçoit leurs pronostics par mail et il ne nous reste plus qu’à les jouer sur notre bookmaker. Il suffit juste de bien choisir ses tipsters. En utilisant cette méthodologie on gagne de l’argent sur le long terme aux paris sportifs.

Ces deux méthodes permettent de valider la première condition qui, je le rappelle, est d’être gagnant sur le long terme. Cependant, être gagnant aux paris sportifs sur le long terme est quelque chose de compliqué. Seule une faible partie des parieurs réussissent à l’être.

 

Avoir une bankroll conséquente

Seulement, une fois que vous avez réussi ça, il est tout à fait possible de devenir parieur professionnel. Tout est question de bankroll, de somme disponible pour les paris sportifs.

Par exemple, si vous arrivez avec 100 euros de bankroll, et qu’à la fin de l’année vous les avez transformés en 150 euros, vous avez un accroissement de votre bankroll de 50%. Si votre bankroll est de 50 000 euros et que vous pariez de la même manière qu’avec une bankroll de 100 euros, son accroissement sera aussi de 50%. Certes, les mises seront plus élevées mais vous transformerez tout aussi bien vos 50 000 euros en 75 000 euros que vos 100 euros en 150 euros. Le principe reste le même, seuls les montants de mise seront différents.

La deuxième condition n’est qu’une question d’argent disponible pour vos paris sportifs.

Autrement dit, il faut être gagnant sur le long terme et avoir assez d’argent pour pouvoir en tirer des bénéfices qui vous permettront d’en vivre.

On estime qu’une bankroll d’environ 60 000 euros peut permettre de vivre des paris sportifs car elle permet de réaliser des mises d’environ 400 voire 500 euros. Il suffit alors de gagner quelques unités de mise par mois pour pouvoir vivre des paris sportifs.

 

David

 

À propos de l’auteur

David Tennerel administrator

Laisser un commentaire