Combien gagne un parieur professionnel ?

ParDavid Tennerel

Combien gagne un parieur professionnel ?

Nous allons voir aujourd’hui combien gagnent les parieurs professionnels et en quoi leurs revenus peuvent varier grandement d’un parieur à un autre ou plutôt d’une catégorie de parieurs à une autre.

1- Qu’est-ce qu’un parieur professionnel ?

parieur

Nous avons déjà eu l’occasion de traiter la question à plusieurs reprises dans ce blog mais je pense qu’il peut être utile de rappeler ce qu’est pour moi un parieur professionnel (cette définition diffère quelque peu en fonction des personnes).

Un parieur professionnel est pour moi une personne tirant l’essentiel de ses revenus de ses gains aux paris sportifs c’est à dire des gains qu’il fait à long terme quand il mise. Certains qualifient de parieurs pros seulement les personnes qui misent en faisant leurs propres analyses cependant je ne suis pas vraiment d’accord. Je pense que les personnes qui misent en se servant d’analyses d’autres personnes (comme les analyses des tipsters) peuvent être aussi qualifiées de parieurs professionnels. En effet, l’expertise d’un parieur pro pour moi peut se situer dans sa capacité d’analyse des rencontres sportives mais aussi dans sa capacité à sélectionner des tipsters compétents ce qui s’avère être une tache beaucoup plus compliquée qu’elle n’y parait.

Concernant le salaire minimum qu’un parieur doit avoir pour se considérer comme parieur pro, il est pour moi d’au moins 36000€ de gains net par ans ce qui correspond à 3000€ / mois. Il faut bien prendre en compte que le salaire d’un parieur professionnel n’est pas fixe et ne sera pas égal à exactement 3000€/mois. En effet, la variance (qu’on pourrait aussi appeler la chance) joue un rôle assez important sur le court et moyen terme et c’est ce qui rend ce métier compliqué. Ainsi, un parieur gagnant en moyenne 36000€ / ans pourra très bien gagner 7000€ en un mois et perdre 1000€ le mois suivant (moyenne de 3000€ / mois sur les deux mois). La part de chance sur une période de quelques mois est un élément important à prendre en considération puisqu’elle peut fausser totalement le jugement qu’on a sur nos paris. Par exemple, lorsqu’un mois s’est très bien passé j’ai tendance à penser que je n’ai pris que des bonnes décisions dans mes paris et qu’il est normal que j’ai gagné autant. A l’inverse lorsque j’ai perdu de l’argent à la fin du mois, je remets en cause mes décisions et les tipsters que je suis (parfois à raison mais souvent à tort). Il est difficile de concevoir pour le cerveau humain de perdre de l’argent mais en même temps de se dire qu’on a pris que des bonnes décisions dans notre suivi de tipsters.

 

2- Des gains très variables en fonction des parieurs

parieur

Comme c’est le cas dans certaines professions, on va pouvoir distinguer plusieurs niveaux bien distincts de parieurs pros. A l’image du métier de commercial qui peut gagner 1000€ / mois comme 10000€/mois, un parieur pro peut gagner de quelques milliers d’euros par mois jusqu’à beaucoup plus.

Les parieurs qui survivent

J’exagère volontairement mon propos mais on peut distinguer une première catégorie de parieurs pros qui gagne tout juste sa vie en jouant aux paris sportifs c’est à dire qu’ils gagnent entre 1000€ et 3000€. Ils n’ont pas encore atteint pour moi le niveau professionnel qui nécessite de gagner 3000€/ mois (somme totalement subjective).

Cette première catégorie a des unités de mise de 200€ environ pour une bankroll de 10 à 20k€. Pour moi cette catégorie manque encore d’expérience en ayant pas encore un catalogue de tipsters totalement solide. De plus la bankroll est encore faible pour pouvoir miser des unités conséquentes qui permettent d’en vivre confortablement (une unité de 1000€ par paris pour moi est le point de départ d’une carrière de parieur pro).

Il faut pour ces parieurs solidifier leur catalogue de tipsters (dans le cas de suivi de tipsters) mais aussi augmenter leur bankroll de manière conséquente avec pour objectif 100k€ afin de miser 1000€ par bet.

Les parieurs qui vivent confortablement

La deuxième catégorie de parieurs sont ceux qui en vivent très bien c’est à dire qui vont gagner entre 3000€ et 15000€ / mois. C’est parieurs ont déjà une bankroll plus conséquente c’est à dire entre 20 et 100k€ et ont une unité de mise qui peut donc aller jusqu’à 1000€ (1% de la bankroll totale).

De plus, ils ont souvent beaucoup plus d’expérience que les premiers et ont mis en place le suivi d’un catalogue de tipsters solide qui rapporte des unités quasiment chaque mois et sur lesquels ils peuvent s’appuyer comme une bonne base de gains. L’expérience leur permet de repérer du premier coût d’œil un mauvais tipster et ils ne tombent plus dans certains pièges dans lesquels peuvent tomber les débutants comme le tilt par exemple. Ils ont une excellente gestion de leur mental.

Les parieurs qui font fortunes

La dernière catégorie de parieurs pros est celle des parieurs qui font fortunes dans ce domaine. Ceux-là ont réussi à monter une grosse bankroll de minimum 100k€ mais qui peut atteindre le million. Cela leur permet d’avoir des unités de mise de 1000€ à 40k€ et ils peuvent ainsi générer des gains de plus de 50k€ par mois.

Ces parieurs pros sont vraiment très peu nombreux. Pour en arriver là ils ont souvent énormément d’expérience dans les paris sportifs ce qui leur permet de repérer les values bet rapidement. Ils ont également mis en place un excellent réseaux de tipsters et de parieurs pros. Ils ont ainsi accès à de nombreux « tuyaux » qui leur viennent de toutes les personnes qu’ils connaissent dans ce domaine (tipsters, parieurs pros, sportifs, journalistes et informateurs parfois). Ils suivent les meilleurs tipsters.

Ils ont une excellente gestion financière et mentale. Ils ne tiltent pas c’est à dire qu’ils ne vont pas parier de manière irréfléchie sous le coup de l’émotion lorsqu’ils sont dans une période de bad run où ils perdent beaucoup de paris.

Arriver à ce stade est un aboutissement énorme pour tout parieur cependant cela demande énormément de travail et de rigueur.

 

3- Ce qui fait la différence entre ces catégories de parieurs 

parieur

La bankroll

La première différence notable entre ces catégories de parieurs est bien sûr le montant de la bankroll. Pour monter de catégorie, un parieur doit avoir la capacité de faire fructifier sa bankroll de manière efficace et de ne pas piocher chaque mois dans les bénéfices. Un parieur qui va dépenser tous ses bénéfices ne pourra pas  faire grossir sa bankroll mois après mois et ses unités de mise resteront au même point et donc les gains n’augmenteront pas non plus de manière considérable.

Mon conseil est de ne pas toucher à sa bankroll jusqu’à ce que vous ayez atteint votre objectif. Si votre objectif est d’avoir une bankroll de 100k€ afin de pouvoir faire des mises à 1000€ alors vous ne devriez pas dépenser votre bankroll jusqu’à ce que votre objectif soit atteint.

L’expérience

C’est l’élément le plus important pour moi. L’expérience d’un parieur lui permet de choisir un catalogue de tipsters très efficaces qui vont lui rapporter beaucoup d’unités mois après mois.

Le parieur expérimenté ne suit plus les mauvais tipsters car il sait les reconnaître rapidement.

Le réseau

Le réseau que le parieur arrivera à se créer sera enfin primordial pour passer dans la dernière catégorie de parieurs.

Au fur et à mesure de son parcours, le parieur pro va se créer des contacts et un réseau de tipsters, de parieurs professionnels, de sportifs, de journalistes. Il va aussi intégrer des groupes de parieurs pros et parieurs confirmés. Ainsi, tout son réseau de contact va lui apporter de nombreuses informations sur les événements sportifs en cours et à venir. Ces infos peuvent faire la différence face aux bookmakers pour trouver des values bet et gagner plus d’argent.

Le réseau se créer avec le temps et l’expérience. Ça n’est pas forcément la chose à privilégier lorsque l’on débute.

 

Conclusion

Parieur professionnel est un métier où il existe une grande disparité de salaire entre ceux qui débutent et ceux qui sont très expérimentés puisque les salaires peuvent aller de 1000€ à plus de 50k€ / mois.

Je pense que la différence se fait dans le travail et la rigueur qu’est capable d’avoir un parieur sur le long terme. L’expérience vient avec le travail et le temps afin de d’être capable de se créer un catalogue de tipsters solide ce qui reste la base pour réussir.

 

A bientôt

David

À propos de l’auteur

David Tennerel administrator

13 commentaires pour l’instant

AlexPublié le11:11 - Mai 12, 2019

Bonsoir je voulais aussi te poser une question est-ce que tu donnes des pronostic tu as un site on peut te suivre ou c’est juste un article que tu as fait merci

AlexPublié le11:09 - Mai 12, 2019

super article ça fait rêver on a envie d’investir afin de pouvoir espérer une vie meilleure

EdouardPublié le2:11 - Mai 9, 2019

Bonjour, j’ai une question, je n’ai jamais vu cette question auparavant et donc pas de réponse.
Les parieurs pro, quels impots payent-ils?

Merci
Edouard.

    David TennerelPublié le10:18 - Mai 10, 2019

    Hello Edouard,
    il existe pour le moment malheureusement un flou juridique à ce sujet en France. C’est donc au cas par cas. Le mieux est de se déplacer au service des impôts et d’expliquer sa situation en toute transparence si tes gains sont important aux paris. Ensuite ils te donneront leurs avis mais il faut savoir qu’il n’y a pas encore de règles déterminées, ça sera donc un peu à chaque fois à l’interprétation du juriste.
    David

PetitPublié le7:18 - Fév 13, 2019

Bonjour … si je gagne plus de 3000€ par mois c’est que je suis un parieur pro du coup ?

    David TennerelPublié le11:26 - Fév 14, 2019

    Hello Pierre,
    si c’est ta première source de revenus je dirais que oui.
    David

    TonyPublié le9:08 - Avr 29, 2019

    Tu arrive à gagner 3000 euros par mois? Tu a commencer avec quel Somme au départ.?

      David TennerelPublié le12:11 - Avr 30, 2019

      Pour gagner cette somme mensuellement il faut au minimum 30k€ de bk je dirais.
      De mon côté j’ai commencé à la base avec quasi rien, juste en utilisant les bonus des books pour me constituer une première bk.
      Ensuite quand ça a commencer à bien marcher pour moi j’ai investit plus d’argent.
      David

martinPublié le1:57 - Avr 22, 2018

Bonsoir excellent article mais la question comment font ses différents parieurs pro pour ne pas être limité par leur différent book surtout les parieurs ayant un salaire de minimum 3000 euros pour un bankroll de 50 k, 100k, voilà le type de réponse qu on arrive pas à trouver clairement la réponse c’est tellement vague qu’on se demande si cela n’est pas une légende urbaine, j’aimerais vraiment qu on l’éclaire, c’est presque à se demander si c ‘est possible ,passé un à trois années d’avoir de tel salaire, merci de m’éclairer sur cette question

    David TennerelPublié le1:28 - Avr 23, 2018

    Salut Martin, merci à toi.
    La réponse à ta question est partout sur internet il suffit de faire quelques recherches. Les parieurs qui gagnent de l’argent aux paris sportifs jouent tous sur des bookmakers qui ne limitent pas les joueurs gagnants comme les bookmakers asiatiques et les plateformes de betting exchange.
    David

Répondre à Tony Annuler la réponse