Avantages et inconvénients du métier de parieur professionnel

Le métier de parieur professionnel peut souvent faire rêver lorsqu’il est vu de l’extérieur et non vécu directement. J’avais envie aujourd’hui de vous exposer les principaux avantages de ce métier mais également les inconvénients que l’on peut y trouver. En effet, comme dans toute activité, ce métier n’est clairement pas fait pour tout le monde et vous allez bientôt comprendre pourquoi.

Pour écrire cet article je m’inspire bien évidemment de mon expérience personnelle dans les paris sportifs mais aussi de l’expérience de parieurs professionnels que je connais et donc avec qui j’ai pu échanger notamment sur ce sujet.

 

Les avantages d’être parieur professionnel

Voyons dans un premier temps les trois principaux éléments qui ont poussé les parieurs professionnels que je connais à le devenir et ceux qui me poussent également à en faire mon métier.

 

Des gains financiers importants

Le premier élément est pour moi d’ordre financier. En effet, loin de moi l’idée de vouloir faire rêver mais les gains des parieurs professionnels peuvent monter très haut. Et pourquoi cela ?

Il faut comprendre en fait que la difficulté principale aux paris sportifs est de devenir gagnant sur le long terme. Lorsque vous y êtes arrivé, gagner plus ne dépend plus que d’une chose: miser plus ! Et donc cela dépend seulement du montant de votre bankroll.

Ainsi, certains parieurs professionnels vont jusqu’à gagner plusieurs dizaines de milliers d’euros par mois. Je sais que cela peut être difficile à croire mais c’est une réalité. C’est pour moi la raison numéro 1 qui me pousse à devenir parieur pro.

 

La liberté

J’aurais clairement pu mettre ce point en numéro un car que ça soit moi ou les parieurs pro que je connais, la liberté que procure ce métier est quelque chose d’aussi important que l’argent.

Un parieur pro pour travailler n’a besoins que d’un ordinateur et d’une connexion internet. A partir de là il est possible de travailler depuis n’importe où sur la planète.

Il y a également une certaine liberté en terme d’horaire de travail et d’organisation de sa vie. Les contraintes sont assez réduites et on peut travailler plutôt le soir ou plutôt le matin en fonction de ses préférences.

 

Un métier passionnant

Ce métier est de mon point de vue passionnant. Mais bien sûr il ne le sera pas pour tout le monde.

De mon côté, j’adore le sport, les chiffres, et je me passionne pour la finance. Ce sont les trois points principaux que l’on va retrouver dans ce métier.

Bien sûr si vous n’avez pas de passion particulière pour le sport, c’est déjà pour moi rédhibitoire. Vous ne pourrez jamais vous épanouir dans un travail dont le sujet d’étude ne vous passionne pas. J’ai compris avec le temps qu’on ne peut pas travailler seulement pour l’argent et la liberté. Ça ne suffit pas pour tenir sur le long terme. Les heures à vous ennuyer lorsque vous travaillez auront clairement raison de votre motivation et même si vous tenez quelques années, ça n’ira selon ma petite expérience pas au-delas.

Les parieurs pros que je connais sont tous passionnés de sport, et ils pratiquent également. Ils aiment tous plus ou moins les chiffres aussi.

 

Les inconvénients du métier de parieur pro

Voyons maintenant les inconvénients que l’on peut trouver à ce métier car il y en a quand même et ils sont assez importants. Ils seront mêmes tellement importants que cela rend ce métier impossible pour certaines personnes.

 

Un salaire fluctuant

Un parieur professionnel gagne de l’argent en misant sur des matchs. Il va parfois gagner parfois perdre. Il va sur le long terme plus gagner que perdre et c’est ce qui va lui permettre de générer des bénéfices. Cependant, ses gains sont soumis à une part de chance sur le plus court terme.

C’est la raison pour laquelle si un parieur pro gagne par exemple 60k€ sur une année, il ne va pas gagner 5000€ par mois exactement.  Il va avoir des mois à 15000€ de gains et des mois à -5000€ par exemple.

Cela demande une bonne gestion de son argent et de sa bankroll pour anticiper les périodes où l’on ne va pas gagner d’argent et les périodes où l’on va même en perdre. L’analyse de la courbe de gains de mon ami Antoine (http://parieur-pro.fr/courbe-gain-parieur-pro) qui est parieur pro montre bien à quel point les gains ne sont pas réguliers et que ça n’est que sur le très long terme que la courbe se lisse. par contre, à court terme c’est un peu les montagnes russes et il faut être un bon gestionnaire pour anticiper les périodes de bad run et donc les mois négatifs en terme de gains.

 

La solitude

Voilà un élément auquel on ne pense jamais et qui est pourtant un inconvénient qui peut devenir majeur au fil du temps. La plupart des parieurs pros travaillent en effet seul depuis chez eux. C’est un élément qui peut clairement être un frein et faire que ce travail ne nous épanouisse plus. J’ai été de mon côté joueur de poker professionnel en ligne plusieurs années et j’ai pu clairement ressentir ce côté négatif. Les contacts avec les autres joueurs sont virtuels et cela ne remplace pas les contacts professionnels réels, les « discussions à la machine à café » etc

Les solutions existent évidemment. Il est possible de se regrouper entre parieurs pros dans une même ville par exemple. Si il n’y a pas cette possibilité de se regrouper au niveau pro, alors il faut mettre en place des choses dans sa vie qui permettent de sortir quotidiennement de chez sois et de rencontrer d’autres personnes. Entre autre on peut faire une activité sportive à l’extérieur, sortir avec ses amis, faire partie d’une association etc. Le but étant d’avoir une vie sociale épanouie. C’est un point que les parieurs que je connais travaille tous. Sans cela, on ne dure pas longtemps selon moi. Le niveau de bonheur peut finir par baisser et ça n’est pas l’argent qui le rehaussera.

 

Un métier éprouvant

Parieur professionnel est un métier qui peut devenir très éprouvant et très difficile mentalement si on ne prend pas assez de recul.

En effet, comme je le disais précédemment, les résultats sur le court terme fluctuent en fonction de la chance. Le piège dans lequel beaucoup de parieurs tombent et dans lequel je suis tombé au début est de trop s’attacher aux résultats sur le court terme. Ainsi, il n’est pas rare d’une manière générale d’être de très bonne humeur lorsque les résultats de la journée sont bons et d’être presque déprimé lorsqu’ils ont été mauvais et que nos paris ont été perdu.

Il y a un travail très important de détachement à faire sur les résultats du court terme afin de ne pas être affecté par les résultats du jour, de la semaine ou même du mois et cela qu’ils soient bons ou mauvais.

Le risque si vous ne vous détachez pas des résultats et de faire les montagnes russes émotionnelles tous les jours. Cela peut devenir très éprouvant et amener du stress et de la fatigue qui seront très néfastes à long terme. De mon côté, je ne regarde par exemple que mes résultats le matin. Je ne suis que très rarement les matchs sur lesquels je mise. Sinon d’une part je perdrais beaucoup de temps et je serais de plus constamment sous pression.

Un travail de compréhension de la variance est également à faire pour comprendre que ces fluctuations de gains et de pertes sont normales. J’ai notamment toute une section dans le blog qui y est dédiée (http://parieur-pro.fr/category/variance).

 

Conclusion

On peut voir que chaque avantage de ce métier à son revers de la médaille en inconvénient. Un salaire important, mais qui n’est pas régulier. Une certaine liberté de vie, mais potentiellement de la solitude si on y prend pas garde. Enfin, un métier passionnant, mais qui peut être très destructeur si là encore un travail n’est pas fait en amont.

Choisir de faire de parieur pro un métier est un choix qui se fait selon moi en fonction de ces paramètres.

 

David Tennerel

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *