La première chose à regarder avant de prendre un pari !

 

Nous allons parler d’un concept extrêmement important qui est le taux de retour joueur (TRJ).

Pourquoi est-ce que c’est important ? Le TRJ est parfois complètement ignoré par les parieurs. Ils ne prennent pas cet aspect en compte dans les paris sportifs et pourtant ça devrait être le premier paramètre à prendre en compte lorsque l’on prend un paris.

 

Qu’est-ce que c’est le TRJ ?

Le TRJ c’est la somme que va redonner en moyenne le bookmaker aux parieurs. Quand un bookmaker propose 3 cotes pour un match de foot (1X2), et bien il va abaisser volontairement les cotes pour prendre une marge et gagner de l’argent. Plus il va prendre une marge importante, plus il va abaisser les cotes et moins il va redonner d’argent aux parieurs. L’argent qu’il redonne aux parieurs en moyenne c’est le TRJ.

Si par exemple un bookmaker a un taux de retour joueur de 90%, cela veut dire qu’en moyenne, quand les parieurs vont miser sur ce marché, et bien le bookmaker leur redonnera 90€ pour 100€ de misé sur ce marché.

 

Une formule simple

Pour le calculer voici la formule:

TRJ = 1 / ((1/cote A) + (1 / cote B) + (1 / cote c)) * 100

Avec cote A, cote B, cote C etc les différentes cotes du match (cote de l’équipe A, cote du match nul et cote de l’équipe B)

 

Calculer le TRJ est primordial

Pourquoi calculer le TRJ est si important dans les paris ? Pourquoi cela devrait être la première chose à faire ?

On va prendre un match de football (Swansea – Manchester United, du 19 août 2017) et on va prendre les trois meilleures cotes qui nous sont proposées. On va rentrer ces trois cotes dans un outil (disponible sur l’espace privé) qui permet de calculer très facilement le TRJ.

On va donc y rentrer les 3 cotes. On obtient un TRJ dans cet exemple de 92.29%.

Cela veut dire qu’en moyenne, lorsqu’un parieur va miser sur ce match de foot au hasard: pour 100€ de miser par les parieurs, le bookmaker redonnera 92.29€.

 

Le ROI théorique en jouant au hasard

Ce qui nous amène au point suivant: le retour sur investissement théorique en jouant au hasard. Ici il est donc de -7.71%.

Cela signifie que si vous jouez au hasard sur ce match de foot, et bien en théorie vous allez perdre 7.71% de votre mise à chaque pari. Cela concorde avec le TRJ puisque en moyenne le bookmaker redonne 92.29% et donc le joueur perd en moyenne 7.71% de sa mise.

Pourquoi est-ce que c’est la première chose à regarder ? Tout simplement car le TRJ nous indique la marge que l’on va devoir battre en analysant ce match pour devenir positif sur le long terme. Cela veut dire que là par exemple, on doit rattraper 7.71% de ROI. C’est une marge colossale et il va falloir une analyse très pointue pour réussir ne serait-ce qu’à revenir à 0% de ROI sur le long terme.

Prenons un autre exemple avec un match de Champions league de ce soir (Naples vs Nice) et cette fois on va prendre des cotes hors Arjel sur des bookmakers étrangers et on va faire comme si on était sur ce marché. Donc là on a des cotes de 1.29 pour Naples, 6.55 pour le nul et 13.50 pour la victoire de Nice.

On trouve cette fois un TRJ de 99.81%.

Cela veut dire que la quasi totalité des sommes engagées ici (lorsque l’on a accès à ces trois cotes) va être redonnée aux joueurs. La marge du book devient extrêmement faible (0.19%) et c’est ce qui va correspondre à votre ROI si vous jouez au hasard sur cette rencontre. Si vous avez accès à ces trois cotes et que vous jouez au hasard, et bien en répétant l’opération plusieurs centaines de fois, vous aurez un ROI de -0.19%.

 

Choisir de miser ou non en fonction de la marge du bookmaker

On avait donc sur le match précédent un ROI théorique de -7.71% et là on en a un de -0.19% (en jouant au hasard).

Cela veut dire que dans ce deuxième exemple, il va falloir une analyse juste mais pas forcément extrêmement poussée. En tout cas une analyse qui demandera beaucoup moins de compétence pour pouvoir passer positif. En jouant au hasard vous allez déjà ne quasiment pas perdre d’argent donc si vous réfléchissez et que vous avez une analyse derrière et bien ça sera beaucoup plus facile de devenir gagnant car vous n’avez qu’un tout petit handicap à devoir passer (0.19%).

Voilà pourquoi c’est si important. Car si vous partez d’un environnement où déjà vous ne pouvez pratiquement pas perdre en jouant au hasard, il va être beaucoup plus facile de devenir gagnant sur le long terme.

Voilà pourquoi à chaque fois que vous voulez faire votre propre pari, la première chose à faire est de calculer votre TRJ et cela va tout de suite vous indiquer si c’est intéressant d’aller essayer de battre les bookmakers sur ce marché ou pas. Si la marge est supérieur à 3 ou 4 %, cela va être difficile de battre les bookmakers sur le long terme. En revanche si elle est à 0.19% comme ici alors là, battre les bookmakers devient complètement possible et devenir gagnant sur le long  terme le devient aussi.

 

Un mot sur l’espace privé qui vient d’ouvrir

Je terminerais cette vidéo par un petit mot sur l’espace privé parieur pro qui vient d’ouvrir ses portes hier.

A l’intérieur du club vous allez retrouver des outils comme celui-ci qui aident à mieux parier. Vous allez retrouver une formation avec la méthodologie complète que j’utilise pour gagner sur le long terme. Je partage aussi tous les bons tipsters que je suis et notamment ceux qui m’ont fait gagner l’année dernière 43 unités de mise. Vous avez dans ce club tout ce qu’il faut pour faire des paris un investissement rentable sur le long terme.

L’idée est donc que les personnes qui nous rejoignent dans le club peuvent avoir exactement les mêmes résultats que moi sur la saison. Voici le lien si cela vous intéresse: http://prive.parieur-pro.fr/accueil/

J’espere que cette vidéo vous aura aidé à comprendre le concept de TRJ et en quoi c’est important.

 

David Tennerel

4 commentaires

  1. Ali

    BONJOUR David,

    je me suis amusé à calculer tous les TRJ des matchs qu’il y’aura ce week end (environ une soixantaine de test), ils ont tous un ROI compris entre -8% et -11%. Si je suis votre méthode, cela veut dire que je ne devrais parier sur aucun. Que faire dans ce cas ?

    Répondre
    • David Tennerel

      Salut Ali,
      oui c’est exactement ça sauf si tu as vraiment une grosse information que les books n’ont pas. La solution est de jouer sur des books qui ont des marges plus faible et donc un TRJ plus grand 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *