Etre en positif chaque mois (+ mes objectifs perso)

 

Un bon parieur perd t’il parfois de l’argent ?

La plupart des parieurs pensent que si un parieur ou un tipster est bon et gagne sur le long terme, cela veut dire qu’il gagne tout le temps et très régulièrement et qu’il ne va quasiment jamais perdre d’argent.

C’est une idée reçue fausse présente chez les débutants mais aussi chez les parieurs plus confirmés parfois. Je lisais justement un article sur Pinnacle que je retranscrirai peut être sur le blog. Il disait que la différence entre les parieurs gagnants et les parieurs déficitaires sur le long terme n’était pas que les parieurs gagnants ne perdaient jamais mais qu’ils gagnaient plus souvent qu’ils ne perdaient. Cela parait logique mais cela veut tout simplement dire que les parieurs gagnants perdent parfois et vont avoir des périodes de perte plus ou moins importante.

La courbe de gain que j’avais analysé d’Antoine un ami parieur pro était bien représentative de ces périodes de pertes et ces périodes assez longues ou l’on pouvait ne pas gagner.

Je vais vous montrer une simulation qui montre cet aspect de la variance et qui montre la probabilité pour un parieur qui gagne sur le très long terme, d’être gagnant sur ses 100 prochains paris. C’est une question à laquelle on peut avoir du mal à répondre en tant que parieur.

 

Simulation sur les 100 prochains paris

Dans cette simulation, on va regarder et calculer la probabilité qu’un parieur gagnant qui a un ROI de +5% soit positif sur ses 100 prochains paris. C’est une question que l’on pourrait se poser et la réponse ne vient pas naturellement. On est assez souvent à côté de la réalité.

Imaginons que ce parieur joue des cotes moyennes à 2 et a un ROI de +5% sur le très long terme. On veut tester sur les prochains paris, la probabilité que son ROI soit supérieur à 0% et donc la probabilité qu’il soit gagnant.

Instinctivement, quel serait selon vous la probabilité qu’il soit gagnant sur ses 100 prochains paris ? La plupart des parieurs vont avoir tendance à penser que si ce tipster a un bon ROI de +5%, et bien il y a de très grandes chances pour qu’il soit gagnant sur ses 100 prochains paris. Et ce simulateur montre qu’en réalité, sur les 100 prochains paris, ce parieur aurait près de 70% de chance d’être gagnant.

Cela montre que même un bon parieur, sur 100 paris a près de 30% de chance d’être perdant.

 

Combien de paris pour être sûr d’être gagnant ?

On peut aller un peu plus loin avec ce simulateur de variance et se poser la question: combien de paris faudrait-il pour être sûr d’être positif.

L’idée pour moi est de devenir parieur pro et je me suis posé donc cette question: combien de paris il faudrait que je fasse par mois pour quasiment être sûr d’être positif à la fin de chaque mois ?

Et j’en suis arrivé à la conclusion suivante: imaginons que je joue des cotes moyennes à 2, que j’ai un ROI de 2% (le pire que l’on puisse imaginer). Si je joue 1500 paris en un mois avec ce ROI et cette cote moyenne, la probabilité que je sois positif à la fin du mois est de 78%. Il y a donc 78% de chance que je termine positif à la fin de ces 1500 paris et ça c’est très intéressant.

Mon objectif est d’arriver à faire 1500 paris par mois. Et 1500 paris par mois, lorsque je vais y arriver, cela veut dire que si au pire j’ai un ROI de +2%, j’aurai 80% de mes mois positifs ce qui veut dire 2 à 3 mois négatifs sur une année et tout le reste des mois positifs. Cela amène une certaines stabilité et une sérénité. Et la seule manière de réussir à contrecarrer la variance est de jouer beaucoup de volume et beaucoup de paris. Et on se rend compte que 1500 paris assurent 80% de mois positifs (pour un ROI de +2% seulement). On peut clairement imaginer avoir un ROI de +4% sur le très long terme et on aurait dans ce cas 94% de chance d’être gagnant à la fin des 1500 paris.

Voilà pour les objectifs du club privé et mes objectifs persos qui sont les mêmes puisque je partage tout mon travail sur l’espace privé.

L’objectif perso est donc d’arriver à jouer ces 1500 paris par mois. Peut être pas à la fin de cette saison mais à la fin de la saison prochaine car il faut du temps pour sélectionner les bons tipsters.

Un parieur gagnant sur le long terme va donc perdre souvent de l’argent sur le court terme (100 ou 200 paris) mais la probabilité de chance que ce parieur perde de l’argent sur 1500 paris est très faible (20% ou moins).

David

 

2 commentaires

  1. Thomas

    Salut David,

    Félicitations pour la qualité des articles et ta qualité rédactionnelle…
    Ce que tu rédiges est très clair et très juste !

    Il est évident que si tu joues sur des côtes proches de 1,4 ou 1,5 il y a de fortes chances que sur le volume, tu trouves une rentabilité.
    Je joue depuis 5 ans maintenant et suis gagnant depuis seulement peu de temps… le jour où j’ai commencé à jouer régulièrement sur des côtes à 1,4 jusqu’à 1,8 en combinant 2 voire 3 matchs grand maximum.

    Je répète souvent à mes proches qui me disent que je ne suis pas à l’abri d’une surprise ou que c’est un équilibre fragile… qu’à long terme il n’y a presque aucune chance d’être dans le négatif car : « une surprise qui se répète plusieurs fois n’est plus une surprise ».
    En ce sens, je perds des fois jusqu’à 3 tickets de rang mais… statistiquement, ça arrive bien trop peu pour perdre de l’argent et les côtes à 1,4 ou 1,5 me font être positif très rapidement !

    Merci encore pour tes articles pertinents et bien rédigés 🙂

    Thomas

    Répondre
    • David Tennerel

      Salut Thomas,
      merci beaucoup pour les encouragements c’est un plaisir 🙂 Tout à fait d’accord avec toi sur le fait que sur le long terme on aura autant de fois de la chance que pas de chance, donc si les analyses sont bonnes, on finit par gagner (même si on peut passer par des bad run comme tu le dis d’ailleurs).
      A très vite 😉
      David

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *